Frank Lamy

  • L?identité serait en crise. Le constat semble intemporel et transhistorique. Les questions demeurent les mêmes. Qui sommes-nous ? Comment se définir ? Par rapport à quoi ? À qui ? L?Autre ?
    Qu?est-ce qui nous définit ? Qu?est-ce qui nous rassemble et nous sépare ? Comment et à partir de quels éléments se construit une identité culturelle ? Quelles représentations lui donner ? Comment en parler ? En pleine période électorale, dans un contexte politique instable et peu rassurant, l?exposition « Tous, des sang-mêlés » a interrogé les problématiques inhérentes à ce que peut recouvrir l?identité culturelle pour formuler, par des choix critiques et plastiques, des constats, des interrogations, une rencontre, une conversation. L?exposition explore différentes notions, celles des territoires, des frontières, des cartes, des nations, des communautés, des appartenances, des langues, des drapeaux, des couleurs de peaux, des stéréotypes, des symboles et des traditions.
    L?exposition s?impose alors comme une réaction critique et sensible face aux discours moisis, réactionnaires, communautaristes et méprisants, des discours politiques incarnant la peur, la haine, l?exclusion et le repli. Elle réunit les ?uvres de soixante artistes, français et internationaux, qui, chacun à leur manière, approchent l?histoire (personnelle et collective), la mémoire, les archives, la traduction, la fouille ou encore la réparation. À chacun.e de créer son parcours, de construire son histoire à travers une exposition protéiforme composée de photographies, de peintures, d?installations, de vidéos, de sculptures et d?autres médiums. Ici, pas de parcours autoritaire, pas de hiérarchie, bien au contraire l?exposition se veut être une promenade critique, poétique et métaphorique à travers des problématiques qui à la fois enrichissent et polluent notre histoire. La cohabitation des ?uvres crée des écarts qui, selon François Jullien, sont les lieux de l?invention, de la critique et du politique. En effet, si les ?uvres présentes touchent les questions du vivre ensemble, du bien commun, de ce qui nous rassemble, elles se confrontent également à la violence de l?histoire coloniale, aux ségrégations et aux multiples exploitations.
    S?inscrivant dans ce décloisonnement d?une identité culturelle mouvante, poreuse, créolisée, le catalogue prend l?apparence modeste de plusieurs livrets non hiérarchisés proposant des notices sur toutes les ?uvres exposées et de nombreuses vues d?exposition. Les textes des deux commissaires reviennent sur les enjeux d?une identité culturelle comme construction, un concept qui se performe et se transforme au fil des expériences.

  • Première monographie, avec des textes de Frank Lamy et Pierre Giquel et des entretien de l'artiste avec à l'architecte Edith Commissaire, la chorégraphe Julie Desprairies et le philosophe Peter Szendy.
    Ce livre a été pensé comme une visite de l'atelier de Cécile Paris, atelier-maison où nous avons ouvert les armoires qui contiennent les boîtes recelant dessins, photographies, photomontages, assemblages, collages. Ce matériau-monde est donné à voir par fragments à l'échelle 1/1 à travers la vitre du scanner ouvert qui nous plonge dans la poétique de l'artiste. Dans son atelier, Cécile Paris a donné rendez-vous à Edith Commissaire, à Julie Desprairies et à Peter Szendy pour échanger autour de sa pratique. Les mots de Frank Lamy introduisent l'ouvrage et ceux de Pierre Giquel ponctuent les pages.
    Ouvrage accompagné d'une application numérique téléchargeable gratuitement sur App Store et Google Play, afin de restituer le travail de vidéaste de l'artiste.
    Cécile Paris (née en 1970, vit et travaille à Paris) est une artiste qui balaye de son regard le champ de nos espaces communs et en livre à travers ses films, photographies, collages et dessins mille lectures possibles, faisant naître le plus souvent un sentiment d'étrangeté hypnotique où flotte une certaine mélancolie mêlée à une douce rébellion. Auteur du label Code de nuit ©, un projet communautaire, elle travaille souvent en collaboration avec des musiciens, des danseurs ou des chorégraphes. Ses vidéos sont notamment entrées dans les collections du MAC/VAL (Musée d'art contemporain du Val-de-Marne), à Vitry-sur-Seine, et dans celles du Musée d'art moderne de la Ville de Paris.

  • Contrat de distribution : UE - Belgique - Luxembourg - France Nouv.

    Ce livre contient une étude approfondie et pratique du droit européen, français, belge et luxembourgeois de la concurrence et du droit commercial applicable aux contrats de distribution. Les auteurs y partagent leur cadre d'analyse et leurs solutions pratiques pour traiter les problèmes concrets auxquels le praticien se trouve confronté. Cet ouvrage combine ainsi de manière unique de explications académiques et des conseils pratiques tirés de l'expérience des auteurs, ce qui en fait un outil indispensable pour tous les avocats, avocats et étudiants amenés à traiter des accords de distribution.

    Le livre s'intègre dans un projet paneuropéen, couvrant 17 pays, adossé à la publication de la troisième édition du livre « Vertical Agreements in EU Competition Law » (paru en 2018 chez Oxford University Press). Il en constitue la contribution francophone et reprend une analyse des régimes français, belge et luxembourgeois applicables aux contrats de distribution. L'ouvrage tiendra compte des modifications dans la législation française et sera par conséquent publié à l'automne 2018.

  • Tant

    Franck Lamy

    Dans ce recueil, la date en signature du poème a une raison d'être, une importance. Le premier poème, Barbarie, est daté du 20 avril 2004 c'est-à-dire 5 jours après la rupture d'avec la femme qui partageait sa vie depuis 20 ans. Le dernier, Big Bang, est daté du 6 janvier 2005 fin de son voyage de reconquête et explosion vers un nouvel amour fou .Un parcourt de douleur, de doute, de solitude, de table rase. Un vrai parcourt d'humain trop humain dans lequel chacun peut se retrouver. . TANT, est dicté par une voix intérieure. Une voix qui ouvre des portes en utilisant la voie poétique classique mais toujours actuelle. Les poèmes de TANT chantent l'amour, la mort, la révolte, le temps qui fuit et l'angoisse d'être.

empty