Sciences & Techniques

  • Si le cancer fait encore de l'annonce de la maladie un véritable choc, la pratique d'une relation plus humaine du médecin et des soignants contribue à l'atténuer. Quatre ans après la mise en place du dispositif d'annonce en France, où en sommes-nous et quelle est la perception des patients et des soignants ? Cet ouvrage collectif associant des spécialistes de différents horizons impliqués dans l'annonce d'un cancer, oncologue, psychologue, psychiatre, médecin généraliste, infirmière, mais également patient et blogueur, permet au lecteur de réfléchir et surtout de mettre en pratique des expériences. L'objectif étant de consolider une voie d'échanges avec les patients pour la révélation la plus respectueuse et facilitatrice possible d'une maladie grave. Il est également abordé la question de l'annonce d'une rechute, d'un nouveau traitement ou même d'une rémission qui nécessite aussi une préparation et un accompagnement.

  • Cet ouvrage fait le point sur les besoins, les attentes et les difficultés de la prise en charge d'un patient atteint de cancer à domicile ou à l'hôpital. En effet, si le nombre de cas de cancers augmente dans les pays occidentaux, leur prise en charge est en pleine évolution. L'accent est aujourd'hui mis sur une annonce plus humaine de la maladie, des traitements moins agressifs et une plus grande qualité de vie. Les patients, mieux in informés souhaitent souvent être traités à la maison. La durée de la survie s'allongeant, les séjours hospitaliers sont réduits et choisis. Les équipes de soins à domicile relaieront prochainement plus facilement l'hôpital, grâce à des méthodes spécifiques de communication et aux réseaux de soins. Ici, tous les intervenants impliqués dans l'approche psycho-ontologique du patient abordent le choix du lieu et des moyens de traitements des patients : du médecin généraliste au psychologue, du cancérologue à l'unité de soins palliatifs mobile.

  • Les médecins et les équipes soignantes perçoivent comme une nouvelle pression la nécessité de transmettre le diagnostic de cancer et de discuter des options thérapeutiques avec un patient qui n'est pas toujours prêt à s y confronter. Bien que l'on puisse saluer le partage de l'information et encourager la transparence, le médecin prend le risque du blocage de dialogue, d'une indifférence, au pire d'un traumatisme. L'idée d'une diminution d'un certain pouvoir médical s'insinue dans le « dispositif » d'annonce qui renvoie la clinique à des apprentissages techniques. Au contraire, certains médecins cherchent à s'inscrire dans un mouvement plus démocratique. Ils constatent que pour le malade, savoir n'est pas choisir, et que dans les cas difficiles, ils restent encore décideurs. Cet ouvrage fait le point sur les changements obtenus par les lois et leurs conséquences sur les pratiques et incite à une réflexion philosophique sur la vérité et les vérités des interlocuteurs de la scène médicale.

  • Face au cancer, la priorité est désormais au rassemblement des dimensions psychologique et somatique de la maladie.
    Voici donc, pour la première fois, écrit en duo par un oncologue et une psychologue spécialisée en oncologie, un ouvrage qui traite à la fois des manifestations physiques et psychiques du cancer, qui se préoccupe aussi bien du diagnostic que des aspects traumatisants de l'annonce, des effets du traitement que des angoisses de mort qui vont avec. Du corps qui se déforme à l'image de soi qui se détériore, des risques de rechute au suivi des malades guéris, tout est expliqué, clairement et sans tabou, pour mieux connaître et combattre cette maladie.
    Une approche globale qui informe et accompagne, étape après étape, les patients et leur famille, depuis l'annonce de la maladie jusqu'à la rémission et, parfois, la rechute; une démarche actuelle, qui permet à chacun, malades, proches et soignants, de mieux interagir, dans la coopération, le respect et le dialogue.

empty