Francois-xavier De Guibert

  • Notre façon de manger influence notre santé, dans un bon ou dans un mauvais sens.
    Si chacun est d'accord sur ce point, deux questions restent posées : 1) de quelle manière une alimentation mal conçue conduit-elle à certaines maladies ? 2) quelle est la diététique idéale ? l'auteur propose une réponse à ces deux questions, en s'appuyant sur les découvertes récentes réalisées dans les diverses branches de la médecine et de la biologie. ii montre comment l'alimentation moderne exerce ses effets néfastes, en conjonction avec d'autres facteurs génétiques et environnementaux.
    Les multiples étapes qui mènent de l'état normal à l'état pathologique apparaissent clairement. au départ de troubles aussi variés que la polyarthrite rhumatoïde, le diabète sucré de la maturité, le cancer du sein ou l'asthme, on trouve la nourriture moderne, responsable du passage dans la circulation sanguine de macromolécules bactériennes et alimentaires nocives. le retour à une nutrition de type ancestral, la seule qui convient à l'homme, permet d'obtenir des succès aussi nets que fréquents dans une multitude d'affections qui passent pour mystérieuses et peu ou pas curables.
    Dans cette cinquième édition refondue et augmentée, l'action favorable fréquente du changement nutritionnel est rapportée dans 91 maladies. les résultats souvent extraordinaires du régime alimentaire deviennent évidents, sur le plan préventif (athérosclérose, cancer, etc.), comme sur le plan curatif (sclérose en plaques, dépression nerveuse, maladie de crohn, asthme, etc.). la notion classique d'une diététique quantitative, basée sur le nombre de calories et l'équilibre entre glucides, lipides et protides, est remplacée par un nouveau concept, celui d'une diététique qualitative, fondée sur la structure des molécules.
    Ii faut écarter celles que l'organisme ne peut pas métaboliser et conserver celles accessibles à l'action de nos enzymes. cette attitude de bon sens, associée ou non aux médications classiques, est très souvent salvatrice. puisse cette nouvelle édition persuader les lecteurs que l'alimentation d'hier doit prendre une grande place dans la médecine de demain, aussi bien dans la prévention que dans le traitement de la plupart des maladies.

  • Tu es chrétien, tu crois que Dieu t'aime et veut te donner le bonheur par Jésus-Christ ; ou tu cherches Dieu pour trouver un sens à ta vie, mais il te semble difficile de parler à un Dieu que tu ne vois pas et qui te parait lointain, indifférent. Tu te révoltes même contre lui à cause du mal et de la souffrance, que tu juges incompatibles avec l'idée d'un Père juste et bon. Ou bien tu pries habituellement, mais ta prière est parasitée par des distractions, banalisée par la routine et l'ennui, et tu crois que Dieu ne t'exauce pas ou ne te parle pas.
    Devant cet échec relatif, tu te décourages et tu es peut-être tenté de renoncer à la prière ou de chercher du secours dans l'occultisme, l'ésotérisme ou dans les sectes, pour avoir la santé, le succès, l'équilibre psycho-affectif.
    Ce livre, véritable témoignage sur la prière biblique, te montrera, à partir de la parole de Dieu, comment adorer et faire oraison, comment pardonner, échapper aux pièges du diable, triompher dans les épreuves de la vie avec la force du "Dieu qui a tout fait pour toi" (Ps 5i, 3).
    Prier comme un enfant de Roi est devenu, en quelques années, un immense succès parce qu'il a comblé l'attente de dizaines de milliers de chrétiens qui cherchaient un moyen de prier de façon simple, vivante, concrète et profondément biblique. La grâce de Dieu s'en est servi pour toucher, convertir, délivrer des gens et les enraciner dans une prière régulière. Cette nouvelle édition s'est enrichie pour mieux libérer le souffle de l'Esprit. »

  • Guide destiné à faciliter la lecture et la compréhension de L'alimentation ou La troisième médecine par les deux filles de son auteur. Il reprend les grands principes du régime proposé par J. Seignalet, expose les aspects pratiques de la méthode et propose une série de conseils et d'astuces.

  • En prescrivant de lui donner la dîme, c'est-à-dire le dixième de nos revenus, dieu nous a fait une promesse magnifique, celle "d'ouvrir en notre faveur les écluses du ciel et de répandre sur nous la bénédiction en surabondance" (malachie 3, 10).
    Jésus a fait l'éloge de la pauvre veuve qui a donné à dieu tout son nécessaire et il a dit qu'il y a plus de joie à donner qu'à recevoir. ce livre traite dans toutes ses modalités du principe biblique de la dîme et en recommande vivement la pratique. l'auteur s'appuie sur les fondements de l'ancien testament que le christ est venu accomplir en nous ouvrant à la grâce de donner. il nous convainc aisément, à l'aide de nombreux témoignages, qu'en donnant à dieu une part croissante de nos revenus nous pouvons vivre dans l'abondance, trouver les moyens de satisfaire nos besoins et recevoir surtout des bénédictions spirituelles : victoire dans les situations difficiles, prospérité dans nos entreprises, protection et délivrance des forces du mal.
    Jean pliya, auteur du best-seller "prier comme un enfant de roi", est un évangélisateur et un témoin vivant de l'authentique efficacité de la parole de dieu. il nous rappelle, dans ce livre, la solution de dieu pour les crises économiques et financières, y compris celle que tonnait l'eglise et qui freine l'annonce de l'evangile comme les oeuvres de charité. cette solution, c'est le secret du roi pour "vous enrichir et faire croître les fruits de votre justice" (2 corinthiens 9, 10-11).

  • J'ai 23 ans, je suis née avec le « droit à la contraception ». On ne m'a pas demandé si j'étais pour ou contre : là n'est d'ailleurs pas l'enjeu. Mais je suis une de ces jeunes impertinentes qui osent poser des questions :* Quelle est cette fameuse liberté qui se vit dans la dépendance au médecin par l'intermédiaire de la technique ?* À quoi sert-il d'être disponible en permanence quand le désir est sous contrôle d'hormones artificielles ?* Au nom de quoi ou de qui les femmes devraient-elles accepter les risques des effets secondaires de la pilule sur leur santé ?Ma génération est confrontée au nombre désespérant de divorces, aux « pannes » de désir sexuel des couples, aux défis de l'écologie et aux problèmes croissants d'infertilité. Notre génération aspire à une véritable libération, elle veut un moyen de régulation des naissances du XXIe siècle, qui soit au service de l'amour et de la sexualité, respectueux de la vie humaine et de l'environnement.
    Ce livre est une réédition. Aujourd'hui, Thérèse Hargot est mère de trois enfants. Philosophe (Paris I-Sorbonne) et sexologue (UC Louvain-Belgique), elle intervient dans les écoles, les médias et pour diverses organisations afin de susciter la réflexion sur les enjeux de la vie sexuelle et affective. Elle est l'auteur de plusieurs ouvrages parmi lesquels Une jeunesse sexuellement libérée (ou presque) et Aime, et ce que tu veux, fais-le ! aux éditions Albin Michel.

  • Depuis vingt-cinq ans, Claude Tresmontant s'est attaché au problème de la langue originelle et de la date de composition des Evangiles. Ses recherches portent sur les correspondances existant entre l'hébreu de la Bible hébraïque et le grec de la Septante. Elles lui ont permis de démontrer que les Evangiles ont été écrits en hébreu à une date très proche des événements qu'ils rapportent. Publié il y a dix ans, le " Christ hébreu " donnait au grand public les premiers résultats de ces recherches. Nous rééditons tel quel et pour la troisième fois cet ouvrage. Depuis la parution de ce livre, l'auteur a traduit les Evangiles et l'Apocalypse et il a fourni dans les notes de ces traductions la démonstration de la thèse ici exposée. Au cours de son travail de traduction, les perspectives historiques et les conclusions linguistiques se sont modifiées et affermies. Il s'en explique dans l'Avant-propos de cette édition comme dans l'Avant-propos de la deuxième édition. Depuis, nous avons aussi publié le livre de l'abbé Jean Carmignac, Naissance des Evangiles synoptiques, et les livres de Madame Genot-Bismuth, Un homme nommé Salut (Genèse d'une hérésie à Jérusalem), Jérusalem ressuscitée (la Bible hébraïque et l'Evangile de Jean à l'épreuve de l'archéologie nouvelle) et le Scénario de Damas. Ces ouvrages, à partir de recherches différentes, aboutissent à des résultats convergents. Ils jettent les bases d'une connaissance profondément renouvelée de l'histoire, de la langue et par conséquent du sens des Evangiles.

  • Yvonne Beauvais (1901-1951), fondatrice et première Supérieure générale de la Fédération des Augustines Hospitalières, a été reconnue par le général Audibert, chef de la Résistance bretonne - son hôte -, et par le générai de Gaulle qui tint à la décorer personnellement, comme une héroïne nationale. Sans faits de guerre ni engagement politique, elle avait vécu les seuls risques d'une charité sans bornes en soignant sous le même toit les blessés allemands, qui occupaient son couvent, et, clandestinement, ceux de la Résistance qu'elle abritait, on se demande comment.Cette vie, qui peut faire penser à celles de Thérèse de Lisieux ou d'Elisabeth de la Trinité, publiées au début de notre siècle. s'explique par l'inspiration profonde qu'elle eut, toute enfant, d'aimer le Christ «plus que tout le monde ». Elle fut ainsi menée par des voies étonnantes et difficiles. Des grâces et des épreuves exceptionnelles donnèrent à sa vie la forme étonnante d'une ligne brisée où tout converge en ligne droite, même les traverses. Tout se passe comme si Dieu, avec le concours de sa liberté généreuse et malmenée, réalisait paradoxalement la cohérence des incohérences. C'est à ce niveau de l'amour que l'aventure de soeur Yvonne-Aimée est intelligible et extraordinaire.En 1960, des publications superficielles sur les côtés insolites ou merveilleux de cette vie, firent arrêter sa Cause de canonisation, et le Saint-Office interdit toute publication sur elle. Après des années de travail sur un dossier de 30 000 documents, unique dans les annales de la mystique, R. Laurentin a obtenu de publier cette vie exemplaire, avec dispense du veto romain qui subsiste. C'est une bonne nouvelle que beaucoup attendaient.

  • En 1927, un jeune séminariste, Paul Labutte, rencontre à l'occasion d'une réunion de famille une jeune femme.
    Il ne se doute pas que sa vie vient de prendre un nouveau et extraordinaire départ. D'Yvonne Beauvais, il ne sait alors rien, mais de cette première rencontre il garde le souvenir d'une impression qui ne s'effacera jamais: " C'est une fille vraie jusqu'à la racine de son être ".
    De ce jour date une amitié spirituelle exceptionnelle entre le futur prêtre et celle qui, en religion Mère Marie-Yvonne Aimée de jésus, sera plus tard connue sous le nom dYvonne-Aimée de Malestroit, supérieure générale des Augustines Hospitalières de la Miséricorde de jésus.
    Dans la lignée de Claire et François d'Assise, Thérèse d'Avila et Jean de la Croix, François de Sales et Jeanne de Chantal, cette "grande amitié ", au dire même d'Yvonne-Aimée, est "non seulement permise mais voulue par Dieu".
    Elle fera du père Labutte le témoin privilégié, "compagnon" de cette vie héroïque, brève, fulgurante, entièrement dominée par un amour extraordinaire pour "Jésus Roi d'Amour" auquel dès neuf ans et demi Yvonne s'est définitivement consacrée.
    Sur cette vie étonnante et simple, merveilleuse et éprouvée, le père Labutte donne pour la première fois son témoignage en forme de récit: avec Yvonne-Aimée, c'est bien le Ciel qui a visité la terre.

  • Mise au point dans les années 1960, cette méthode permet aux femmes la connaissance de leur corps et de leur fertilité, par l'observation des cycles d'ovulation. Elle défend une contraception naturelle sans recours aux stérilets, diaphragmes, contraceptifs oraux, etc.

  • ".
    Le régime alimentaire ancestral, hypotoxique, est souvent et profondément efficace dans la prévention et le traitement de nombreuses maladies. aussi est-il adopté par un nombre croissant de personnes en france et à l'étranger. les principes, les indications et les résultats de cette méthode nutritionnelle sont exposés de façon détaillée dans mon ouvrage : l'alimentation ou la troisième médecine. l'application de ce programme constitue un énorme changement par rapport à l'alimentation ordinairement pratiquée à notre époque.
    Ceux qui souhaitent appliquer le régime hypotoxique se demandent souvent comment ils vont établir des menus équilibrés et variés. a côté des recettes élaborées par mon confrère le dr christian pauthe, en collaboration avec jean-marie ozanne, qui se cantonnent aux aliments crus, je rappelle que la cuisson reste autorisée, à condition de ne pas dépasser 110â°c. ceci est aisément réalisable par la cuisson à la vapeur douce, effectuée à l'aide d'un cuit-vapeur.
    Ainsi ce livre propose des recettes compatibles avec le régime ancestral, comportant des produits cuits. colette lesure connaît les bienfaits d'une nourriture bien choisie, puisqu'elle en a elle-même tiré un grand profit pour sa santé. les divers traitements qu'elle avait essayés avaient échoué. le régime alimentaire ancestral a entraîné, en quelques mois, une rémission complète de la polyarthrite rhumatoïde et du gougerot-sjögren, rémission qui se poursuit à l'heure actuelle.
    Elle a donc décidé de faire bénéficier d'autres patients de ses nouvelles connaissances en matière de nutrition. les recettes sont présentées de façon claire et pratique. elles paraissent souvent savoureuses, sans doute parce que l'auteur est une femme gourmande et un véritable cordon bleu. contrairement à ce que l'on pourrait croire, le régime alimentaire ancestral est parfaitement compatible avec une gastronomie de haut niveau.
    Je souhaite donc que ce livre connaisse tout le succès qu'il mérite. après les publications du dr pauthe et de moi-même, qui apportent la vision des médecins, il est bon de connaître la conception du régime hypotoxique par une personne qui n'appartient pas au corps médical, mais qui représente ici les malades et le grand public. ".

  • Cette traduction se distingue des traductions antérieures par le fait qu'elle part du texte hébreu sous-jacent préalablement reconstitué et non de la traduction latine ou du texte grec.

  • " Changez d'alimentation ", demande, dans son livre, le professeur Henri Joyeux. Beaucoup sont maintenant prêts à sauter le pas, mais se posent aussitôt la question : " Comment faire ? " C'est pour leur répondre que son épouse, Christine Bouguet-Joyeux, nous donne ce guide pratique et nécessaire ! En effet, conditionnés par une offre alimentaire industrialisée et médiatisée, qui se pare de toutes les qualités mais détruit à terme notre santé, nous avons besoin d'apprendre ou de réapprendre les gestes simples et les habitudes saines d'une alimentation intelligente, économique, gastronomique et savoureuse. Tout vous est expliqué simplement et clairement dans ce Guide, illustré par l'auteur : données scientifiques les plus récentes, et remises à jour pour cette 2e édition, sur les relations entre l'alimentation et les cancers, le syndrôme métabolique, le diabète, l'obésité, les maladies inflammatoires du tube digestif et des articulations, les troubles hormonaux et l'ostéoporose ; portrait santé des aliments présenté, de façon synthétique et enrichissante, initiation élémentaire aux tisanes de santé et aux épices ; conseils nutritionnels et alimentaires " à la carte ", adaptés à différents profils d'âge ou de santé, avec une annexe spécifique surpoids / obésité / forme ; techniques de préparation et de cuisson détaillées et accessibles même aux débutants : choix des aliments, couleur, odeur, saveur, cuisson idéale à la vapeur douce pour ne pas détériorer les aliments et leur garder leurs meilleures qualités nutritionnelles ; proposition de menus adaptés ; près de 200 recettes compatibles avec les intolérances classiques. Ce livre, testé et expérimenté, depuis plus de dix ans, dans de très nombreuses rencontres amicales et bénévoles, est à lire dans la cuisine. Il y sera le compagnon de chaque jour, indispensable pour mettre en oeuvre ces nouvelles habitudes alimentaires, base de " la santé au quotidien ", qui ont déjà aidé non seulement de nombreux malades mais également, encore plus nombreux, beaucoup de bien portants qui en tirent le plus grand profit. Il ne s'agit pas de régime ou de diète, mais réellement de manger mieux et meilleur pour préserver, restaurer ou construire un " capital santé pour tous ". C'est l'objectif n° 1 de la prévention. Il est maintenant à portée de main.

  • L'Eucharistie n'est pas un office liturgique parmi d'autres : elle se situe au centre de la révélation chrétienne, actualise le mystère de la rédemption et anticipe le royaume à venir.
    Dans ce livre-testament, terminé un mois avant sa mort, le Père Schmemann (1921-1983), théologien orthodoxe de réputation mondiale, ne fait pas qu'oeuvre d'historien : il cherche avant tout à revenir au sens originel de la célébration eucharistique. Dénonçant les interprétations erronées, les pratiques aberrantes, les " réductions " de toutes sortes, il appelle les chrétiens à une participation plénière au mystère de l'Eucharistie " qui l'a interpellé dès son adolescence et qui n'a cessé de remplir sa vie de joie ".


  • depuis la première édition de ce livre en 2001, toutes les études sérieuses publiées ont donné raison au professeur henri joyeux: les hormones du traitement hormonal substitutif sont dangereuses pour la santé.
    elles sont responsables de nombreux cas de cancer du sein, de l'utérus et, probablement aussi, des ovaires. le pr henri joyeux est un des rares cancérologues à avoir eu le courage d'alerter les femmes pour qu'elles choisissent en étant bien informées. il apporte les preuves scientifiques, démontrées aux dépens des femmes elles-mêmes, de ce qu'il a lui-même annoncé, il y a plus de vingt-cinq ans. plus personne ne peut contester ses écrits.
    aujourd'hui encore, il préfère s'adresser directement aux femmes qui sont les premières concernées, qui ont été trompées et exploitées gravement. on leur a fait croire que les cancers seraient évités et c'est l'inverse qui est observé dans toute l'europe: il yen a de plus en plus. on leur a fait croire que les hormones substitutives réduiraient les risques de maladies cardiovasculaires ou d'accidents vasculaires cérébraux et c'est l'inverse qui est arrivé.
    on leur a fait croire que le vieillissement et la démence seraient évités et c'est l'inverse qui a été observé. les seuls effets positifs du ths sont la réduction des bouffées de chaleur et de la sécheresse vaginale, pas plus d'une année; peut-être de l'ostéoporose, mais on sait maintenant que les changements sérieux d'habitudes alimentaires, en mangeant mieux et meilleur, les huiles essentielles et une forte activité physique peuvent éviter tous ces troubles.
    cette nouvelle édition apporte les dernières démonstrations qui justifient d'arrêter le ths sous quelque forme que ce soit. elle ouvre un vaste débat sur toutes les autres utilisations hormonales, que les femmes consomment dès leur plus jeune âge. car le ths et la pilule, c'est "bonnet blanc et blanc bonnet". mais les jeunes filles ne sont pas averties car le tabou est encore bien présent. les mères doivent informer leurs filles.
    les filles aussi doivent être averties, car il ne se passe pas de semaine sans que les cancérologues ne voient de très jeunes femmes atteintes de cancer du sein. la profession n'ose pas encore se prononcer. le professeur henri joyeux, avec courage, pose les vraies questions, celles que se posent toutes les femmes modernes. en août 2005 et régulièrement depuis, les revues scientifiques anglo-saxonnes et françaises ont pleinement confirmé et confirment tout ce qui est démontré dans ce livre, en particulier la cancérogénicité des hormones ths et de la pilule.
    aujourd'hui de nombreuses femmes des pays en voie de développement sont atteintes car on leur livre les pilules de première génération. celles dont l'europe ne veut plus car elles sont trop dangereuses.

  • Des réflexions critiques sur la gouvernance mondiale et l'idéologie du mondialisme et leur influence sur l'avenir de l'humanité.

  • Le Magnificat de Marie à la fin de la visitation est le plus beau des cantiques bibliques. Déjà en usage dans la communauté primitive de Jérusalem, il fut longtemps un des chants les plus populaires et les plus exaltants de la liturgie chrétienne.Son importance a diminué aujourd'hui, pour des raisons qu'explique Mgr Laurentin.
    Ce livre explique les mots, les phrases, l'élan, la structures harmonieuse de ce cantique, son insondable richesse spirituelle : le sens qu'il donne à la priorité aux pauvres, offrant la révolution de Dieu qui n'est pas celle des hommes. Il ose accéder à l'expérience inspiratrice de Marie, qu'il faut rejoindre pour prier ce cantique bimillénaire.

  • L'adage "la peau est le miroir de l'âme" est d'actualité chez les psychosomaticiens d'aujourd'hui. Sainte Hildegarde avait déjà compris, il y a 800 ans, que les causes des affections cutanées, visibles à l'extérieur se trouvent au plus profond de soi, comme le miroir lié à son reflet. Ce livre propose plus de 300 remèdes et méthodes pour rompre le cercle vicieux des maladies de la peau. Des solutions simples : achillée-millefeuille et baume de violette pour la cicatrisation, compresses de verveine pour les abcès, électuaire de poire pour la flore intestinale étayés de témoignages illustrant l'efficacité de cette thérapie. L'auteur, fort de son expérience, nous fait entrer dans cette médecine intemporelle brisant le cercle vicieux des maladies de peaux chroniques et incurables.

  • Le journal et les Lettres d'Etty Hillesum sont un document bouleversant sur les souffrances de la communauté juive hollandaise, presque entièrement anéantie par les nazis ; mais aussi sur l'ascension spirituelle fulgurante de cette jeune femme. Après quelques années d'une vie quelque peu chaotique, elle rencontre Dieu, sans adhérer à une religion établie, mais vit dès lors intensément le commandement de L'aimer plus que tout et son prochain comme soi-même. Elle croit fermement en Dieu, en l'homme, en la vie, malgré la dureté des temps. Sa foi et sa prière se nourrissent de la Bible et de quelques auteurs chrétiens : Aujourd'hui : Michel-Ange et Léonard de Vinci, écrit-elle, eux aussi sont entrés dans ma vie... Comme Dostoïevski, Rilke et saint Augustin. Et les évangélistes. Je suis vraiment en excellente compagnie. Petite santé, elle se donne à ses compagnes et compagnons de misère jusqu'à l'épuisement total et, finalement, partage leur sacrifice dans l'horrible mouroir d'Auschwitz. j'ai rompu mon corps comme le pain et l'ai partagé entre les hommes. Et pourquoi pas ? Car ils étaient affamés et sortaient de longues privations. On voudrait être un baume versé sur tant de plaies. Elle avait 27 ans quand, en février 1941, se produisit la rencontre qui allait bouleverser sa vie. Deux ans et demi plus tard, le 7 septembre 1943, elle partait pour Auschwitz où elle mourut le 30 novembre 1943. Des 986 autres déportés du même train, seulement 8 survécurent...

  • J'ai plusieurs fois rencontré le père Labutte à La Brardière. Son témoignage était impressionnant, immuable malgré son grand âge, accompagné de ce regard qui inspirait confiance et d'une assurance sereine. Il racontait des faits plus qu'étonnants avec une simplicité tranquille. Après Yvonne-Aimée de Jésus, ma mère selon l'Esprit et Une amitié voulue par Dieu, publiés de son vivant, voici qu'un troisième volume a été retrouvé dans les affaires du père Labutte, écrit en 1977. Il ne répète pas les deux autres  même si certains faits et certaines paroles sont redites ici. Mais il témoigne d'une autre manière, en organisant plus systématiquement ce qu'on peut appeler l'enseignement et la vie de la religieuse augustine. Il ne s'agit plus d'un parcours chronologique où l'on suit l'évolution spirituelle de la personne, mais d'un essai de synthèse concernant sa personnalité, ses vertus, sa prière, sa sagesse, son influence... On rencontre ici Yvonne-Aimée sous un autre angle, grâce à quelqu'un qui l'a bien connue et qui a pu, avec le recul du temps, mesurer et apprécier l'étonnante et magnifique aventure spirituelle de cette vie, tout à la fois pleinement enracinée dans le réel quotidien et familière des grâces mystiques les plus fulgurantes. Cette synthèse pourrait servir de base à une appréciation future de l'Église sur une telle vie. Que le temps fasse son oeuvre. Nous confions cet avenir à son amie et sa soeur, Thérèse de Lisieux, à laquelle Yvonne-Aimée a été très liée. Jean Guitton a écrit : « Le ciel est rempli d'étoiles doubles. »Guy Gaucher, évêque émérite de Bayeux et Lisieux

empty