Religion & Esotérisme

  • Percer les mystères et pénétrer l'univers de la scientologie.
    La scientologie se présente comme une philosophie religieuse appliquée, née au XXe siècle des écrits d'un écrivain et érudit américain prolifique, L. Ron Hubbard. Avec plusieurs millions de fidèles répartis aux quatre coins du globe, dont des célébrités comme Tom Cruise, John Travolta ou Chick Corea, elle est à l'heure actuelle l'une des religions les plus controversées au monde, tant et si bien qu'il est difficile de percer son énigme à travers les brumes de l'engouement médiatique. Ce livre est le premier qui pénètre le mystère de ses croyances et de son organisation, pour en donner une image claire, complète et profonde, par delà les polémiques diverses au sujet de cette nouvelle religion.
    Qui est son fondateur ? Quelles sont les croyances et la doctrine des scientologues, leurs pratiques ? Qu'est-ce que l'électromètre, ce mystérieux instrument électronique ? Comment sont formés ses ministres du culte ? A-t-elle un système de justice canonique ? Comment est-elle organisée, financée ? Quelles sont ses actions dans le domaine social ? Quels sont ses codes de conduite ? Autant de questions auxquelles ce livre répond entièrement, dévoilant ainsi les mystères d'une religion méconnue.
    Ponctué de références à de grands chercheurs et experts français ou étrangers, tels le Doyen Carbonnier, le membre du Conseil Constitutionnel Jacques Robert, le théologien Michel de Certeau, le psychiatre Serge Bornstein ou encore l'écrivain Paul Guth, qui tous étudièrent la scientologie à un moment de leur vie, cet ouvrage apporte un regard neuf et éclairant sur un sujet dont l'auteur dira justement : « On en parle beaucoup mais on n'en connaît rien. »

  • L'un des arguments les plus fréquemment avancés par les défenseurs du christianisme, à notre époque, repose sur le caractère « humaniste » inhérent, nous dit-on, au christianisme et fondant la valeur morale de celui-ci. Tantôt, on nous présente cet humanisme comme un voisin, presque un frère, de l'humanisme laïc issu des « Lumières » ; tantôt on affirme qu'il est le géniteur réel de l'humanisme des Lumières et que, si ce dernier s'est retourné contre le christianisme, il n'aurait pu voir le jour sans l'humanisme chrétien, qui aurait préparé le terrain en façonnant les consciences pendant les nombreux siècles de la chrétienté, pour accoutumer peu à peu celles-ci au niveau élevé de moralité requis par les Lumières. Dans les deux cas, le christianisme se justifie ainsi non plus par lui-même mais au regard d'une notion, l'humanisme, qui le dépasse en le transcendant.
    Une certaine lecture chrétienne du judaïsme n'a voulu voir dans ce dernier qu'une préparation nécessaire au christianisme. Aujourd'hui, c'est le christianisme qui est apprécié à partir de sa fonction préparatoire ; sa valeur principale, sinon exclusive, consisterait à avoir rendu possible l'humanisme.
    Le présent ouvrage prend le contre-pied radical de cette thèse. Il va s'efforcer de montrer en effet que le christianisme et l'humanisme, tel que celui-ci s'est construit dans l'histoire de l'Occident, sont étrangers l'un à l'autre, simplement parce que leur logique fondamentale s'oppose et qu'il n'est du pouvoir de personne de rendre un cercle carré ou un carré circulaire. La recherche, parfois éperdue, d'une dimension « humaniste » du christianisme n'est due qu'à la situation présente des esprits en Occident, où l'humanisme étant devenu le paradigme, d'abord dominant, puis quasi exclusif, de la pensée, le christianisme, pour paraître « sauvable », se doit d'authentifier son caractère irrécusablement humanisme.

  • "Les attaques contre le pape et contre l'Eglise ne viennent pas de l'extérieur seulement, mais de l'intérieur, du péché qui existe en elle".
    Quand Benoît XVI se livre à cette confidence, le 11 mai 2010, il ne dénonce pas seulement le fléau des scandales pédophiles qui ont terni la réputation d'une partie du clergé. C'est aussi le spectre d'une division profonde au sein de l'Eglise elle-même qu'il pointe du doigt. La levée de boucliers qu'a suscitée, au cours de l'été 2007, le Motu proprio Summorum Pontificum, destiné à réhabiliter la messe en latin, l'a suffisamment démontré.
    Les erreurs de communication n'expliquent pas tout. Un entourage qui le conseille mal ou, parfois, fait barrage à sa politique ; des églises locales qui relaient peu ses initiatives ou les combattent plus ou moins ouvertement ; des médias qui le caricaturent à loisir en doctrinaire réactionnaire, et qui font feu de tout bois (discours de Ratisbonne, déclarations sur le préservatif en Afrique, propos révisionnistes de Mgr Williamson) pour le discréditer : existe-t-il un ou plusieurs complots contre Benoît XVI ? Qui a intérêt à le faire trébucher, à saboter son pontificat et pourquoi ? Une enquête passionnante depuis les coulisses du Vatican, par deux éminents correspondants auprès du Saint-Siège.
    Des documents et des témoignages inédits qui éclairent d'un nouveau jour les crises des cinq premières années de Joseph Ratzinger sur le trône de Pierre.

  • Ce livre est insolent ! Ne remet-il pas en cause les habitudes maçonniques ? Certes, il laisse rituels et symboles tels quels, sans en rien changer. Mais il ose reprendre l'organisation d'une loge, et ses -rares- méthodes de transmission. Le chantier est ouvert et urgent pour les années qui se profilent : Le Maçon d'hier n'est plus celui (celle) d'aujourd'hui et encore moins celui (celle) de demain. Il est temps de se préparer si on veut que l'Ordre vive. Se poser d'abord lucidement les questions qui risquent de fâcher : Le rite initiatique transforme-t-il vraiment, profondément, l'Homme ? Devant les résultats douteux, on se met à désirer des approches plus probantes. Et pousse-t-il les frères, les soeurs à s'engager dans le monde profane pour appliquer leurs valeurs humanistes ? Guère si on compare avec les temps anciens. Oui, la réforme est nécessaire si l'on veut plus d'efficacité. Pour habiter de plus en plus « une spiritualité pour agir ». Avec quelques reprises assurées, la voie maçonnique est prête à briller enfin au grand jour ; à appeler ceux et celles qui rêvent de fraternité authentique et qui ont soif de spiritualité. Pas celle de la vanité et du bavardage . Mais celle de la connaissance de soi, de la quête du sens et de l'engagement sociétal Oui, les deux !. En liberté de conscience et en pleine laïcité . Car sous les vêtements culturels, la voie maçonnique délivre un message universel extraordinaire. Ce livre est une invitation pressante à vivre. en 18 propositions, la grande aventure de l'esprit et de l'action.

  • Découvrir les secrets du mormonisme.
    Religion de type chrétien née à New York en 1830, le Mormonisme est né des révélations du prophète Joseph Smith. Persécutée au cours du XIXe siècle, l'Eglise des Saints des Derniers Jours (c'est ainsi que les mormons se nomment eux-mêmes) est aujourd'hui la quatrième plus grande confession chrétienne aux Etats-Unis.
    Son histoire est des plus intéressantes puisqu'elle montre comment une Église dont les membres furent soumis à de violentes persécutions dans l'Amérique du XIXe siècle, jusqu'à être la cible d'un « ordre d'extermination » des autorités officielles du Missouri put coloniser au cours du même siècle ce qui va devenir un Etat mormon, l'Utah, aujourd'hui encore très lié à la religion qui présida à sa naissance dans le giron américain (à l'arrivée des colons mormons, l'Utah était un Etat mexicain).
    En 2012, les Etats-Unis ont failli avoir un Président mormon en la personne de Mitt Romney, candidat finalement malheureux face à Barack Obama aux élections présidentielles. Font aussi partie de l'Eglise mormone Harry Reid, chef de file du Parti Démocrate au Sénat étasunien, et Marriott, le fondateur de la chaîne hôtelière.
    Qu'est-ce que le livre de Mormon considéré comme faisant partie du corpus canonique de cette Eglise, et censé être la traduction de plaques dont l'emplacement fut indiqué à Joseph Smith par l'ange Moroni, « clé de voûte » de la religion mormone ? Qu'est-ce qui distingue la religion mormone des autres confessions chrétiennes ? La polygamie chez les mormons est-elle encore pratiquée ? Qu'est-ce que le baptême des morts ? Quels sont les divers degrés d'exaltation qui ponctuent le progrès vers le salut des mormons ?
    Qu'est-ce que la « révélation continue » ? Joseph Smith fut-il franc-maçon et cela eut-il une influence sur les rites mormons ? Quelles sont les règles de vie auxquelles les mormons doivent se conformer ? Les mormons considèrent-ils que Jésus se soit rendu en Amérique avant son ascension définitive au ciel ?

    En France, il y aurait 30 000 mormons pratiquants, et courant 2017 va s'ouvrir le premier temple mormon de l'hexagone, au Chesnay dans les Yvelines. Il est temps de connaître ce mouvement religieux dont les français savent peu de choses.

  • L'Église est en pleine révolution depuis cinquante ans. À la suite de Vatican II et sous la houlette des papes qui ont suivi, le clergé enseigne des doctrines autrefois condamnées (liberté religieuse, oecuménisme...) et fraternise avec les autres religions. Les sacrements ont été transformés pour faciliter les échanges interreligieux. La morale des familles a été bouleversée (annulations de mariage facilitées et tolérance du divorce, régulation des naissances généralisée et allègement des peines de l'avortement, tolérance de l'homosexualité...). Non seulement les hérésies se multiplient, mais l'apostasie est générale et le catholicisme semble voué à la disparition.
    De fait les papes d'aujourd'hui contredisent ceux d'hier. Comment est-ce possible ? Les papes ne sont-ils pas infaillibles ? Confrontés à ce paradoxe, de nombreux fidèles s'interrogent sur la légitimité des pontifes qui ont prôné ces changements.

    Scrutant les décrets des papes, des conciles, ainsi que les écrits des grands théologiens et canonistes du XVIe au XXe siècle, Maxence Hecquard mène une enquête théologique rigoureuse sur cette légitimité. Il rappelle la doctrine de l'Église sur l'infaillibilité pontificale et sur l'hypothèse du Pape hérétique. Puis il passe en revue les principales tentatives d'explication de la situation présente. Certains estiment que les doctrines nouvelles ne sont pas couvertes par le charisme de l'infaillibilité, d'autres jugent qu'elles ne contredisent pas véritablement la doctrine antérieure de l'Église, les derniers pensent que l'élection des papes de Vatican II était invalide car ils appartenaient à des sectes interdites. L'auteur pèse les arguments et relève les incohérences.
    Dans la dernière partie de l'ouvrage, il livre une explication inédite en montrant que la situation présente de l'Église est décrite dans les grands livres prophétiques de la Bible (Livre de Daniel, Apocalypse) qu'il commente à la lumière des Pères de l'Église et des exégètes médiévaux.

  • « Pendant plusieurs années, sous différentes formes, j'ai subi la violence et le harcèlement dans mon lieu de travail. Cette situation éveillait en moi un sentiment de honte, une honte diffuse et profondément malsaine qui me faisait sporadiquement sombrer dans un chagrin dévastateur. J'ai été victime d'un burnout, et toute ma santé a chaviré. Dans la tourmente qui était en train de balayer ma vie, un jour, j'ai reçu une grâce Ceux que je voyais comme mes persécuteurs se sont transformés, de manière imagée, dans le vocabulaire spirituel, en maîtres et bourreaux : ils étaient les instruments de mes souffrances nécessaires, puisqu'elles ont été à l'origine d'un grand bien. Ils devaient être sur mon chemin, pour que la vérité me soit révélée, pour que je comprenne que mon ennemi était en moi et qu'enfin j'aille vers la source de la vraie Vie en Dieu. Ils recueillent ici ma gratitude.
    J'ai fait un retour sur ma propre histoire et sur la culture ambiante de l'époque où je me suis formée en tant qu'être profane doté de convictions et d'idées sur le monde. Ce passé ressemble à celui de beaucoup d'autres personnes nées à la fin des années 50. Nous sommes passés de la croyance en l'avenir à la « décroyance », en très peu de temps, avec des points d'appui suivis de zones d'instabilité qui étaient exclusivement profanes.
    La grâce m'a emmenée dans une voie où, pas à pas, j'ai tout redessiné. À un moment décisif de mon cheminement, j'ai eu la chance que soit portée à ma connaissance l'oeuvre de Maître Philippe de Lyon, un maître spirituel chrétien exceptionnel qui a vécu pendant la deuxième moitié du XIX e siècle. L'oeuvre qu'il a laissée en héritage donne toute la mesure des messages du Christ : ils sont incomparables, mais ils sont en même temps concrets. Ils sont simples, au moins en apparence, puisqu'ils indiquent à l'être humain d'ordonner son existence à partir des principes de la charité et de l'humilité, deux qualités à la source de la vie en Christ.. Comme un enfant qui fait peu à peu ses premiers pas, j'ai fait l'apprentissage de cet enseignement. Il m'a conduite à faire grandir ma cohérence intérieure, mon intégrité, et à accueillir l'adversité sans rage.
    Dans la société qui m'entoure, tout me porte à penser qu'il est urgent d'apporter ce témoignage : la vie intérieure de l'homme, les qualités d'être qu'il développe en lui grâce à la Lumière divine, ont une puissance de transformation inestimable non seulement pour lui-même, mais pour toute la vie collective. »

  • Guy Piau met ici en lumière les passionnantes concordances des grades du Rite écossais ancien et accepté (R.E.A.A) et des principales étapes du processus alchimique. Du 18ème degré (Chevalier Rose-Croix) jusqu'au 30e degré (Grand Elu Kadosch) il révèle au public un rappel historique des Hauts Grades maçonniques et expose la signification hermétique des symboles à l'aide notamment d'une quinzaine d'illustrations.
    Il révèle aussi comment l'oeuvre rouge est accompli, marquant le fin du premier cycle de l'élévation spirituelle, et la préparation à l'accès au 4e ciel.

  • Indisponible depuis trop longtemps, La Foi d'un Franc-maçon de Richard Dupuy, best-seller maçonnique d'un auteur de réputation internationale, se devait d'être enfin réédité. Il dispense une remarquable leçon de sagesse et d'humilité. Témoignage lucide d'un Frère heureux dans sa foi et son espérance, il ouvre la voie d'une spiritualité agissante et reconstructrice. La Foi d'un Franc-maçon lève le voile sur les activités discrètes des loges, depuis les rituels jusqu'à la méthode pédagogique de l'Art Royal.
    Toute loge devient phare et moteur du progrès scientifique, moral et social.

empty