Une Page A L'autre

  • L était une fois, en Lorraine, un petit lutin qu'on appelait " Sotré "... Ainsi, comme clans un conte de fées, aurait pu commencer ce livre. Un lutin ?
    Direz-vous. Oui, un lutin, que l'on nomme Petit-minou, Bonnet-Rouge, Rouge-Vêtu, Cauchemard ou Culâ selon le lieu où l'on vit en Lorraine. Il fut un temps où, à la fois invisible et omniprésent, il hantait de jour comme de nuit, le quotidien des hommes et des espièglerie entretenait le rire ou la colère des adultes, alimentait les indispensables angoisses enfantines et nourrissait un imaginaire aussi précieux que le sont l'eau que nous buvons et l'air que nous respirons. Un peu sorcier, un peu magicien, en tout cas terriblement facétieux et pas décidé à se laisser attraper, le Sotré en a agrémenté des veillées lorraines et il en a fait conter des histoires ! Symbole du légendaire lorrain, le Sotré méritait qu'on raconte son histoire et si vous ouvrez ce livre et que certaines pages se tournent toutes seules, ce sera peut-être le vent... ou peut-être le Sotré... !

  • Cet instant si fugace oú l'obscurité bienfaitrice cède la place, touche par touche à la couleur, seconde après seconde à la lumière, et oú chacun se dépouille de son habit de sommeil, agit rituellement comme un appel à l'espoir.
    Au commencement du jour, la terre se gonfle de bruissements, d'élans, de jaillissements pour le grand spectacle de la nature. rêve matin, rêve d'enfance, rêve d'humanité, quête inlassable du faiseur d'images, du guetteur, toujours émerveillé par le réveil de la vie sauvage, cet ouvrage nous porte vers les aurores silencieuses de fabrice cahez. là oú tout est possible. alors, la scène s'ouvre sur des envols et des courses éperdues, sur des danses venues du fond des âges, sur des rencontres émouvantes.
    Cet instant si fugace oú l'on entre dans le monde de fabrice cahez pour y puiser toutes les lumières de l'enchantement de tous les matins du monde. gérard louis.

empty