Vie pratique & Loisirs

  • Michel Troisgros est un chef multi-célébré, qui incarne la troisième génération d'une famille iconique de cuisiniers. Dans ce dialogue, il expose comment le ciment familial, la beauté créatrice, le plaisir de donner du plaisir, forment la plus sûre parade aux tourments qu'impose l'épreuve pandémique.

  • L'écologie est une donnée fondamentale de la pensée humaniste d'Edgar Morin. Précurseur dans les années 1970 avec un texte intitulé L'an I de l'ère écologique, le philosophe n'a cessé depuis de réfléchir, ajuster, chercher à convaincre d'une nécessaire "écologisation" de la politique française. Pour Edgar Morin, l'écologie politique ne doit pas se cantonner à la défense des animaux, ou uniquement aux effets du réchauffement climatique mais faire un tout concernant l'avenir de l'individu, de la société et de l'espèce humaine : l'Homme a besoin de la Terre qui a besoin de l'Homme. Face au développement techno-scientificoéconomique qui dégrade la biosphère et nous menace, il s'agit désormais de transformer nos vies et nos modes d'organisation. Telle devra être la nature de notre futur.

  • Les auteurs, économiste du sport et élu municipal, font l'état des lieux du football, entre crise économique, crise sanitaire et faillite du principal diffuseur Mediapro. Ils abordent des thèmes tels que la cadence des matchs, le football féminin ou encore les supporters, et plaident pour une régulation internationale.

  • Des plateaux du sud de l'Ardèche où depuis cinquante ans il expérimente ses convictions, Pierre Rabhi tend ses mains aux femmes, aux hommes déterminés à conscientiser l'enjeu écologique. Son utopie n'a jamais trouvé autant de résonance. Sans doute parce que son cri est, en premier lieu, d'amour.

  • La terre, être silencieux dont nous sommes l'une des expressions vivantes, recèle les valeurs permanentes faites de ce qui nous manque le plus : la cadence juste, la saveur des cycles et de la patience, l'espoir qui se renouvelle toujours car les puissances de vie sont infinies....

    Avec ce texte, magnifiquement illustré par Pascal Lemaître, Pierre Rabhinous fait partager son amour pour la Terre, pour la nature, et nous appelle à en prendre soin.

  • Pierre Rabhi cultive bien davantage que l'agroécologie : une conception de l'existence humaine réconciliée avec la nature, c'est à dire une civilisation qui sanctuarise cette même beauté vivante qu'elle a fait le choix, au contraire, de détruire. L'inversion des paradigmes, utopique, à laquelle exhorte cet Ardéchois d'origine algérienne, interroge au-delà du rapport à la Terre : le système économique, la déliquescence des valeurs humaines et les conditions de leur restauration, le champ spirituel, la régénération de l'altruisme et de la solidarité... Pierre Rabhi place chacun face à sa conscience et à ses responsabilités. À sa quête de sens.
    À cette humanité "vaniteuse, effroyable, suicidaire", il promet le pire. Mais aussi la rédemption et le "bonheur" si elle s'emploie à métamorphoser un modèle de société "agonisant".

  • Gastronome et gourmet, Alexandre Dumas a parsemé ses romans de scènes de repas qui s'achèvent par de savoureux desserts?: baba au rhum, pain d'épices, gaufres et flans... Découvrez les meilleures recettes sucrées de son Grand dictionnaire de la cuisine et partagez un nougat avec le capitaine Pamphile, des glaces avec les héros de La San Felice ou encore des confitures en compagnie de la Reine Margot?!

  • "The House We Live In", au départ, c'est une création musicale et documentaire qui évoque les questions globales d'écologie via les points de vue de scientifiques (astrophysique, biologie, agronomie...), d'artistes, de philosophes et d'économistes. Réflexion poétique sur nos liens au monde et à la nature, The House We Live In fait vivre l'épopée de la prise de conscience environnementale à travers les témoignages musicalisés de personnalités internationales et engagées. Le résultat est une proposition nouvelle, une expérience sensorielle et contemplative, et un plaidoyer humaniste pour une relation au monde renouvelée.
    Aujourd'hui, l'Aube propose de découvrir ce projet via ce beau-livre avec textes et photographies, intégrant un CD/DVD pour en accompagner la lecture.

  • « Les délices de l'aubergine, douce aux palais délicats, racontée par un écrivain de talent. » Annie Carillon, L'événement du jeudi « Un beau récit plein de fraternité et d'émotion. » Jean Contrucci, Le Provençal « La France peut s'enorgueillir de compter parmi ses enfants l'une des plus averties parmi les spécialistes de l'aubergine. J'ai nommé Nina Kehayan. » Philippe Meyer, France Culture « L'aubergine a une histoire et Nina Kehayan nous la conte joliment. De quoi faire saliver les gourmands. » Jours de France « Un excellent livre de recettes. Le trajet personnel même de Nina Kehayan la prédisposait à écrire sur ce "caviar du pauvre" qui, au Sud, régale aussi bien le riche que le démuni. » Jean-Pierre PERONCEL-HUGOZ, Le Monde

  • Dans cet ouvrage, on lit la victoire d'un champion - souvent -, la défaite de celui ou celle qui n'aurait pas dû perdre - parfois -, la volonté des plus grands sportifs - toujours. Il y a les pro Nadal, les pro Federer, ceux qui préfèrent la boxe à l'athlétisme ou le ping-pong à la natation. Nous avons (presque) tous nos moments de sports, nos souvenirs marquants d'une prouesse, d'une désillusion, d'une émotion. Car le sport, au-delà de la performance elle-même, ramène souvent à un souvenir précis : "tu te souviens, toi, où tu étais ce jour de juillet 1998 où nous sommes devenus Champion du Monde ?" Revoir le ralenti d'une course, faire un arrêt sur image, c'est magnifique. Mais se remémorer tel ou tel exploit par le biais de l'imagination et des souvenirs, n'est-ce pas tout aussi beau ?

  • Un jour, je découvris dans la galerie parisienne l'oeuvre de Silvia Bächli. Je montrai la reproduction à mon chef pâtissier, et ensemble nous entreprîmes une composition : différentes couches alternant meringue et feuilletage extrêmement fins - au point que le sucre était à peine perceptible - aux tons pastel - afin de respecter les propriétés de l'aquarelle -, entre lesquelles étaient disposées différentes matières (mousses, etc.) qui assuraient à l'ensemble moelleux mais aussi hauteur. Quant à la forme finale, nous optâmes pour celle d'un papillon, que le maître d'hôtel découpait délicatement au centre avec le dos du couteau, faisant alors remonter les extrémités, telles des ailes. L'ensemble, d'une grande légèreté, semblait flotter dans l'air. Tout comme l'oeuvre de Silvia Bächli. Michel Troisgros Ce livre se lit comme la gourmande déclaration d'amour à l'art et à la nature de l'un de nos plus grands chefs.

  • Plus qu'un cuisinier, fils du célèbre Raymond Oliver, Michel a cherché sans fin à bien vivre, à s'adapter, à faire partager ses passions. C'est cela qu'il rapporte, avec un texte qui claque, des blessures d'enfance dites parce qu'il le faut, pour se faire comprendre. Sa vie est une construction d'amour des autres, sans doute à cause d'une mère dont il dit simplement « elle ne m'aimait pas ». Enfance de guerre, hésitations, travail, apprentissage, réussites et échecs marquent cette vie. Feux de la rampe aussi, radio, télévision, argent. Place du père aussi, simplicité à travers ce trajet réussi. Tout est dit implement, parce que ce fût. Une dynastie dans le vin, la table, les bistrots, les clients/amis dont le plus célèbre fut Jean Cocteau. Un beau bilan. Un rare talent de vivre.

  • Ce texte de Pierre Rabhi nous amène à ouvrir les yeux sur le devenir de la ­planète et de l'espèce humaine, et propose une réflexion sur la "nécessaire décroissance". Il apporte des solutions concrètes, réalités que chacun peut mettre en oeuvre.

  • "Grâce à J.J.Rousseau, on savait que l'herborisation pouvait ouvrir l'esprit ; avec Alain Raybaud, on est certain qu'elle peut éveiller le palais, jamais on ne se serait cru herbivore à ce point !" Le Nouvel Observateur.
    Les herbes sont à la cuisine ce que la virgule est à la phrase : essentielles. De l'aneth à la roquette, du basilic à l'ortie, vous les trouverez toutes et vous en découvrirez bien d'autres comme la livèche ou l'hysope. Chacune a son histoire, son itinéraire et ses aliments de prédilection.

  • L'annee du jardinier Nouv.

  • Renoncer et savourer Nouv.

    Cet ouvrage rassemble les différentes contributions de Christophe André à l'hebdo Le 1, depuis 2018. Qu'il évoque notre incapacité à la patience, notre difficulté à supporter l'incertitude, ce qu'il appelle notre "inertie climatique" ou encore notre rapport au changement, chaque fois, le psychiatre fait mouche et nous aide à prendre un peu de recul sur nos attitudes, individuelles et collectives. Passionnant.

  • Jéromine Pasteur, "femme habitée par l'esprit d'aventure, figure romanesque incarnée" (L'Express), nous parle de son parcours, de ses engagements.
    Forte d'une expérience de vie hors du commun au sein de la forêt amazonienne, elle se bat pour que la biodiversité et les peuples indiens retrouvent enfin leurs lettres de noblesse. Et nous met en garde : à l'heure de la mondialisation, ce qui se passe " là-bas " n'est pas sans incidence "ici". Un ouvrage stimulant, révolté mais porteur d'espoir, à mettre entre toutes les mains ; une rencontre avec une femme libre, spontanée, généreuse.
    "Elle s'exprime avec passion, intelligence et originalité. Quand elle parle d'écologie, on est loin du discours politique franco-français. Elle élève et humanise le débat" - Radio Classique.

  • "Les délices de l'aubergine, douce aux palais délicats, racontée par un écrivain de talent." Annie Carillon, L'Evénement du Jeudi "Un beau récit plein de fraternité et d'émotion." Jean Contrucci, Le Provençal "Dans la préface, les pérégrinations de l'aubergine servent de toile de fond à une très belle histoire d'amour [...]. Etonnant, et succulent." Marie-Claire "Feuilleter ce livre, c'est parcourir le monde avec 159 recettes savoureuses." Le Figaro Madame "L'aubergine a une histoire et Nina Kehayan nous la conte joliment. De quoi faire saliver les gourmands." Jours de France "Des recettes merveilleuses." Gabriel Charka, Le Méridional "Un périple culinaire original et savoureux." Le Vif l'Express "Véritable tour du monde gourmand" pour le prix d'un kilo d'aubergines !" M-C. Barbé-Conti, Le Figaro Magazine "Dans une épatante collection mi-ethnologique, mi-gastronomique, une compilation grandement savoureuse." Cuisine et Vins de France "Un excellent livre de recettes. Le trajet personnel même de Nina Kehayan la prédisposait à écrire sur ce "caviar du pauvre" qui, au Sud, régale aussi bien le riche que le démuni." J-P. Péroncel-Hugoz, Le Monde

  • Découvrez Voyages de l'aubergine - 159 recettes, le livre de Nina Kéhayan

  • En quelques mots :
    Offrir des fleurs, en recevoir, ne sont en aucun cas des gestes anodins... Nous le savons certes, mais nous avons parfois oublié la signification, les symboles murmurés par chacun des pétales du bouquet si soigneusement composé.
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Contenu du livre :
    Lys et lilas ? Je n'ai jamais aimé que vous. Rose moussue ? Mon amour n'a pas de durée... Et si le laiteron de Sibérie ouvre sa corolle la nuit, n'oublions pas notre parapluie : nous pouvons être certains qu'il tombera de l'eau vers le matin ! Découvrons enfin la différence entre Belle de jour et Belle de nuit, et nous serons comblés...
    " Merci à ma mère pour son amour des livres, et des fleurs, qu'elle m'a transmis avec passion, entre autres à travers ce petit objet conservé précieusement ! " Marion Hennebert, éditrice " Ce petit livre nous aide à retrouver le langage des symboles, et l'avantage de s'exprimer sans se servir des mots. " Eric Ollivier, Le Figaro ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Auteur :
    Cet ouvrage est la réédition d'un petit livre sans âge, précieusement conservé de mère en fille...
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Déjà publié(s) :
    Le Petit Langage des fleurs (l'Aube, 2004).
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Les points forts :
    Arrivée du printemps, fête des Mères ou des Pères, amour des fleurs, plaisir d'offrir... Toutes les occasions sont bonnes pour effeuiller ce délicieux recueil.
    Une nouvelle édition sur du papier ivoire et sous une couverture cartonnée.

empty