• Les photos d'Anny

    Anny Duperey

    Pendant une vingtaine d'années, Anny Duperey s'est passionnée pour l'art photographique, installant un laboratoire dans sa salle de bains, où elle passait des jours, et parfois des nuits, à développer ses pellicules et tirer elle-même ses images argentiques en noir et blanc.

    Elle commente ici, avec émotion, délicatesse et drôlerie, une centaine de ses photos préférées et inédites.

  • Le rêve de ma mère

    Anny Duperey

    Anny Duperey avait presque 9 ans lorsqu'elle trouva ses parents morts, tous deux asphyxiés dans leur salle de bains. Quels avaient été les rêves de sa jeune mère, si tôt disparue ? Et qu'est devenu ce cirque près duquel elle vécut ? Comment nos morts vivent-ils en nous ? La puissance de leurs rêves inaccomplis peut-elle nous influencer et mener notre vie sans que l'on s'en rende compte ?

    « Un pas devant l'autre sur la corde raide, avec la maîtrise de son équilibre pour toute certitude »

  • Le voile noir

    Anny Duperey

    J'avais pensé, logiquement, dédier ces pages à la mémoire de mes parents - de mon père, surtout, l'auteur de la plupart des photos, qui sont la base et la raison d'être de ce livre.

    Curieusement, je n'en ai pas envie. Leur dédier ce livre me semble une coquetterie inutile et fausse. Je n'ai jamais déposé une fleur sur la tombe, ni même remis les pieds dans le cimetière où ils sont enterrés. Sans doute parce que obscurément je leur en veux d'avoir disparu si jeunes, si beaux, sans l'excuse de la maladie, sans même l'avoir voulu, quasiment par inadvertance. C'est impardonnable.

    A.D.

  • Du drame de son enfance, Anny Duperey a donné un récit plein de détresse et d'honnêteté : Le Voile noir. Bouleversés et reconnaissants, de nombreux lecteurs lui ont envoyé des lettres empreintes d'émotion. La comédienne a souhaité rendre hommage à ces témoignages dans un livre-réponse : Je vous écris... Deux odes à la vie, une seule et même générosité, qui nous rappellent combien l'écriture est un acte de partage.

  • Les chats de hasard

    Anny Duperey

    Titi a choisi de vivre avec moi. C'est un petit chat gris, à la tête ronde, au regard doré et au poil court et laineux. De la race des chartreux. Doux, intelligent, rassurant, Titi, en plus d'être beau, a toutes les qualités. Compagnon à l'affection sans faille, Titi m'aime telle que je suis. Avec lui, je m'abandonne, sans peur, ni jeu ni séduction. Il est le premier de mes chats de hasard.

  • Le poil et la plume

    Anny Duperey

    Un soir, Anny Duperey s'est dit que son jardin était trop calme. Alors pourquoi ne pas y élever des poules ? Ni une, ni deux et voilà un poulailler de 7m2 dans lequel batifolent les gallinacés. Anny connaît peu le monde des animaux à plumes, mais elle décide de tout apprendre de ces " personnes animales ". Nourri d'anecdotes, d'observations et de réflexions, cet ouvrage nous offre un retour à la nature salutaire, dans une société étouffante. À quand les poules sur le balcon ?

  • Christine, qui dirige une agence de voyages, se sent épuisée sans raison.
    A cinquante ans, sans qu'elle ait jamais osé se l'avouer, la peur de vieillir la mine. paul, le paysan, un homme sensible et doux, n'a jamais pu s'arracher à la famille de brutes dans laquelle il est né. solange, guichetière à la sncf, en veut au monde entier et d'abord à elle-même. luc, à force de se battre pour sauver son couple, est au bout du rouleau. tous les quatre vont vivre ces moments où l'on est brusquement mis en face de soi-même et où l'on prend conscience des impasses où l'on s'est engagé.
    Chacun à sa façon accepte enfin d'échapper au sort auquel il se croyait condamné. quand on change, tout change autour de soi. christine, paul, solange et luc se croiseront et leurs histoires n'en feront plus qu'une. après les orages et les déchirements, une harmonie nouvelle naît, comme une chose due à ceux qui savent craquer quand il le faut et faire face quand il le faut, avec courage et humilité.

  • « J'ai pour les chats un amour raisonnable »...
    Nous connaissions l'intérêt affectueux qu'Anny Duperey porte à ces silencieux hôtes de nos maisons, nous l'avions lu dans ses romans. De fait, elle est de ceux qui sacrifient parfois, avec un sourire indulgent, à leur capricieuse indolence, peut-être parce qu'elle sait de quels surprenants attachements ils sont capables.
    Comme la plupart de leurs maîtres, vassaux selon les heures, sans en être dupe, elle aime à considérer dans le regard des chats un miroir offert à notre humanité.
    Ainsi est né ce recueil de textes choisis, dont Anny Duperey est parfois l'auteur. Discrètement illustré par les silhouettes de chats et les signes calligraphiques de l'artiste Sonja Knapp.

  • Une soirée

    Anny Duperey

    Quand ils étaient étudiants en médecine, Florence, Denis et Romain formaient
    un étonnant trio amoureux. Florence et Denis se sont mariés quand Romain a
    quitté la France. Lorsque, des années plus tard, ce dernier réapparaît lors d'une soirée organisée par des amis communs, Florence prend conscience qu'elle n'a jamais rien décidé de son existence... Comédienne reconnue,Anny Duperey est une des romancières les plus appréciées du public français. Elle dresse avec finesse et habileté le portrait de personnages en question, dans lesquels chacun peut se reconnaître, et brode autour du mythe de Jules et Jim un délicieux roman.

  • Le nez de Mazarin

    Anny Duperey

    Ce sont des gens très bien. Un couple charmant. Et intelligent. Claire et Jean sont heureux, en vacances, et roulent paisiblement la nuit sur une petite route de Camargue... Pourtant, un an plus tard, Claire a tué Jean et s'est murée définitivement dans le silence. Que s'est-il passéoe Presque rien. A peine un incident. Une image fugitive. Une seconde... Tout peut-il basculer en une secondeoe Peut-on remettre sa vie en cause, et tuer, pour une unique seconde de défaillanceoe Sans doute...Certainement.

  • L'admiroir

    Anny Duperey

    • Points
    • 21 Novembre 1997

    Anne a compris dès son enfance que les sourires étaient plus payants que les cris et que plaire signifiait gagner. Belle, douée d'une bonne nature, elle s'est aisément construit une vie légère, partagée entre un métier qu'elle aime (modéliste dans une maison de couture) et Pierre, avec lequel elle entretient une relation qui pourrait se résumer ainsi : la place au lit, oui ; dans la garde-robe, non. Pierre s'en accommode, tout est clair. Pourtant, une ombre s'est insinuée dans la vie d'Anne : Claude, sa soeur, qui n'a pas vingt ans et vient s'installer dans la maison. On essaie, au début, de lui construire une vie personnelle. Rien à faire. Elle se terre obstinément dans son coin avec ses peurs et ses rêves. Elle ne tient pas plus de place qu'un animal domestique et, peu à peu, une sorte d'équilibre d'instaure : Anne vit, Claude la regarde vivre. Mais pour combien de temps ? Que peut-on faire pour un être qui n'arrive pas à vivre ? Claude va-t-elle au moins révéler à Anne, à Pierre, leur lâcheté, leur manque de générosité ? Un jour, elle disparaît. Privée de son regard, Anne se désagrège. Jusqu'à devenir, après le suicide de cette soeur, une nouvelle femme capable de souffrir et, peut-être, d'aimer.

  • Je vous écris...

    Anny Duperey

    Quand Le Voile noir est sorti, je n'avais pas pensé du tout, du tout, que des gens, des personnes me répondraient, me parleraient aussi directement, m'offrant sentiment de partage, paroles d'apaisement, mise en garde aussi parfois sur la difficulté du chemin à parcourir encore. Des mots du coeur, de la belle écriture sincère...

    J'ai pensé «Je ne peux tout de même pas garder ça pour moi seule...».

    A. D.

  • Essences et parfums

    Anny Duperey

    • Points
    • 19 Avril 2007

    S'il est un sens puissamment évocateur, c'est bien l'odorat ! page après page, l'anthologie d'anny duperey nous transporte dans le temps et l'espace : arômes d'enfance, fragrances florales, fumets gourmands, senteurs boisées, brises marines, effluves exotiques...
    Sans oublier les pestilences ! un magnifique recueil d'émotions olfactives qui réunit les plus grands auteurs, de ronsard à apollinaire en passant par zola, gide ou baudelaire. envoûtant !

  • Chats

    Anny Duperey

    Entre écriture et belles images, ce livre vous invite à une douce promenade auprès des chats d'anny duperey.
    Fuyant au détour d'une rue, sommeillant paisiblement sur une chaise, lové dans les bras, pensifs, derrière une fenêtre, jouant ici et là, curieux et bienveillants, indépendants et vagabonds : la comédienne et auteur sait mieux que quiconque parler des chats, de leur regard, leur silence, leur présence, de ce lien qui les unit aux hommes et aux femmes. un texte senti, doux, émouvant, vient accompagner plus de 200 photographies superbes, dont certaines sont d'anny duperey elle-même.
    Un album plein de poésie pour tous les amoureux des chats.

  • Si Anny Duperey nous a déjà fait part de son affection pour les chats, elle n'a jamais évoqué ses poules qu'elle élève à la campagne. Il y en a eu une, puis deux, puis trois, un coq, des poules. Orpington, Brahma, Wyandotte, Marans, Nagasaki, Nègre-soie, Bentam, Gauloise : de nombreuses races ont pris place dans la basse-cour.
    Anny Duperey nourrit ses poules, elle les soigne, elle les observe, elle les connaît, elle les aime ! Comme personne, elle nous conte la fabuleuse histoire de l'oeuf et de la poule : les fragiles poussins, les couvées qui provoquent tant d'émotion, la parade du coq, la beauté des plumages et la relation que les êtres humains entretiennent avec ces volatiles. Et la comédienne est loin d'être la seule à s'intéresser aux poules qui, de plus en plus, viennent égayer nos jardins, à la campagne comme à la ville.
    Découvrez les poules dans tous leurs états, à travers des images tendres, amusantes, superbes, accompagnées des petits conseils, anecdotes, récits et souvenirs.

  • Coffret contenant la nouveauté en Points Les Chats mots, ainsi que :
    Les Chats de hasard : Après Le Voile noir, soulevé courageusement après trente ans de silence sur la mort de ses jeunes parents, Anny Duperey poursuit l'introspection. Sous la forme cette fois d'un autoportrait. D'un autoportrait au chat. Plus question donc de trauma ni de souffrance. C'est "un livre doux" que l'actrice a eu envie d'écrire. Elle le dédie à Missoui, la plus intelligente de ses chattes. C'est un hommage, en somme, qu'elle rend à ces êtres qui nous apportent paix et simplicité. Mais pourquoi diable avons-nous parfois besoin
    d'être ainsi apaisé et rassuré ? Anny Duperey y revient, presque malgré elle. Le deuil ne semble pas tout à fait consommé, ni les souvenirs embaumés. Entre les lignes et les pattes de chats survient l'inexorable remontée du passé, à coups d'anecdotes animales, belles et drôles, mais jamais "déraisonnables".
    Allons voir plus loin, veux-tu ? :
    Des histoires que tout sépare et une histoire que tout rassemble. Il suffit pour cela que l'auteur manipule ses personnages, que ces marionnettes se laissent articuler, bon gré mal gré. Il suffit encore d'accepter d'aller "voir un peu plus loin"... sans avoir peur de ses désirs. Dans cette machine de la vie recentrée sur quatre personnages, Anny Duperey propose un florilège de destins qui s'arrachent de leur condition. Tant bien que mal et surtout non sans mal.

empty