• Ne vous y trompez pas : Berner Lerner est lui-même poète ! Et le prouve dans ce récit aux allures de manifeste. Plein d'esprit et engagé, Lerner défend l'idéal de la poésie : non nécessairement politique, essentiellement personnelle et capable de s'adresser à quiconque. D'où son désir de mettre à plat, avec brio et un humour constant, les contradictions qui entourent cet art et, surtout, sa réception. Les anecdotes sont légion, les références, capitales. Car, entre l'idéal poétique et la réalité du vers reporté sur la page blanche, difficile de se départir de sa part d'humanité. Goguenard, tendre et intraitable, Lerner invite le lecteur à prendre parti, à se rebiffer contre le regard interrogateur des uns et les critiques des autres. À bas ceux qui méprisent la poésie et les poètes !

  • 2016. Sonia, une artiste d'origine polonaise, doit exposer à New York une série de toiles représentant le célèbre baiser donné par L. Brejnev, dirigeant de l'URSS, au chef de la RDA E. Honecker en 1979. Peu de temps avant le vernissage, elle remarque des coulures sur deux oeuvres. Alors qu'elle les emporte pour les effacer, elle les oublie dans un Uber.

  • L'angle de lacet

    Ben Lerner

    Angle de lacet, livre de poésie ambitieux, est une longue méditation sur la commercialisation de l'espace public et de la parole. Combinant perspicacité philosophique et expérience poétique, indignation politique et expérience personnelle, les poèmes en prose de Lerner examinent comment les technologies de visionnage - la photographie aérienne en particulier - nourrissent notre image d'une culture spectaculaire.

  • Au départ d'Atocha

    Ben Lerner

    Jeune poète américain en résidence d'écriture à Madrid, Adam Gordon écrit peu. Il fume beaucoup, va au musée, lit Tolstoï et Lorca... et s'invente une vie. Pour plaire à Isabel et Teresa, il leur raconte que sa mère est morte, que son père est fasciste. Fasciné par ses mensonges, il navigue sans cesse entre rêve et réalité. Jusqu'à ce que l'attentat de la gare d'Atocha vienne troubler sa fiction.

  • The topeka school

    Ben Lerner

  • Ben, un écrivain trentenaire qui vit à Brooklyn, a connu le succès avec son premier roman. Il doit écrire de nouveau, mais le syndrome de la page blanche le guette.
    Par ailleurs, il accepte de faire don de son sperme à sa meilleure amie Alex et découvre, au détour d'un examen, qu'il est atteint d'une maladie cardiaque. Au même moment, l'arrivée de l'ouragan Sandy plonge New York dans une ambiance d'apocalypse.
    Ingénieux et férocement ironique, 10 : 04 suit les pas et les pensées de cet homme sans qualités incapable de la moindre décision.

  • L'ecole de topeka Nouv.

empty