• Réunis en neuf chants, trois livres en un nous mènent à de nouvelles épopées où, selon son principe habituel mêlant utopiquement l'historique au mythique, Brice Bonfanti tente à imaginer l'issue, toujours insensée quand bien même mise à distance de ses aberrations et de ses contradictions, d'un univers neuf :
    «L'oeuf», éternellement en quête de l'inédit d'un monde nouveau dans lequel chimère, politique, religion, biologie et physique au parfum d'utopie se côtoient; des lieux et des figures tirées de notre Histoire se révèlent au travers de croisements et de situations dans nombre de pays de notre planète.
    Neuf chants où l'auteur s'empare de l'espérance d'un temps retrouvé consacré à la recherche de la création d'un monde, autre.

  • Chants d'utopie 3

    Brice Bonfanti

    En ce troisième cycle des Chants d'utopie, Brice Bonfanti, dans un foisonnement baroque de printemps et de forêt primaire, nous mène à un nouveau chant exploratoire en ces champs immenses que sont l'Histoire, l'anthropologie (anarchiste), la mystique, la biologie, le mythe, l'écologie, et la peinture.
    Pour moteur, la sphère du possible et de l'inconnu qui nous emporte vers le souffle de l'utopie animant tous les lieux et les temps.
    Comme autant de visages pluriels en recherche d'un Mieux ou d'un Bien d'un autre monde qui, enfin, soit le nôtre, des figures apparaissent, qui nous font voyager :
    Dihya, reine guerrière Amazigh qui se réfugie au fond d'un puits pour échapper à l'esclavage, au viol et au pillage, Ounouogha, enfant chamane de Sakha, en Sibérie, qui discerne dans le ciel un animal universel, Mandrin, contrebandier prodigue en Dauphiné, qui se voit dans l'obligation de capturer au matin venu ses rêves échappés durant la nuit, Antoni, drapier hollandais qui découvre les premiers aborigènes, à l'origine des vivants peuplant la Terre : les bactéries, Palghat en Inde, paysanne warlie, peintre selon la coutume des femmes de son peuple aborigène, dont l'art s'épanche sur le globe, Komachi accompagnée d'un robot, une poétesse nippone amoureuse d'un Aïnou.
    Ce troisième cycle se referme et se rouvre sur trois chants où se rencontrent les mystiques Teresa et Juan en Espagne, la Cathare Blanca et le troubadour Arnautz en Occitanie, les anarchistes Gavrilo et Jelena en Yougoslavie.
    En quête de l'Amour, champs d'action myrionyme de l'Utopie.

  • Réunis en neuf chants, les Chants d'utopie réfèrent à de courtes épopées reliant étroitement l'historique au mythique. Ils y évoquent l'émancipation universelle au travers de nombre de pensées qui ont traversé les âges. Certaines de ces épopées se situent dans un monde préhistorique d'animaux hominidés pas si éloigné de nous dans l'histoire du temps, d'autres se placent dans l'air et le tracé des humains, ou encore imaginent le passage de l'un vers l'autre.
    Des lieux pour chacun d'eux : France, Grèce, Allemagne, Italie, Argentine, Turquie, Russie, Espagne, Israël, États-Unis d'Amérique, Égypte, Brésil, Hollande, Pologne...
    Des personnages tirés de notre histoire : Dante Alighieri, Johann Gutenberg, Antônio Conselheiro, Sergueï Essenine, Voltairine de Cleyre, Elif Shafak...
    Une trame insolite, des qui fils se nouent, qui se dénouent. Le décor est campé.
    Dans un imbroglio spectaculaire, les champs de l'espérance, du paradis, et du meilleur, s'y associent à celui de la catastrophe, du cataclysme, et du pire, enrobant le tout et son contraire.
    Les germes de l'utopie s'honorent du moindre élan hors des ténèbres, et l'auteur - y mêlant étroitement philosophie, politique, religion, biologie et physique - s'en empare dans l'idée chimérique de la création d'un monde, autre.
    Et nous voici livrés à un bel envol « utopisé », où les attentes, les rêves, les espérances et les élans de chacun vers le mieux de l'humain sont, autant qu'il se peut, poussés à l'extrême.
    La langue est forte et scandée, elle use d'archaïsmes et de néologismes qui génèrent, et régénèrent, le dépaysement.
    Ce premier volume rassemble 9 Chants et inaugure une série de 9 autres à venir.
    Née en 2001, l'écriture des Chants d'utopie ne cessera probablement qu'à la mort de l'auteur.

empty