• Bob Viningstone, reporter américain, est envoyé par le journal The Guardian pour percer le secret du vin français qui fait tourner tant de têtes. Son rédacteur en chef lui commande de rapporter des chiffres et non de vagues impressions. Bob débarque donc chez les Dionysos, une famille de vignerons vauclusiens installée dans la vallée du Rhône depuis des générations. Quand un Américain buveur de soda, en quête de donnée mathématiques, rencontre un esthète du vin pour qui tout est ressenti et émotions, c'est une improbable amitié oenologique qui va voir le jour. Nabu le vigneron va peut-être montrer à son jeune interlocuteur que les voies du plus extraordinaire des breuvages sont impénétrables. À travers cette nouvelle, Charles nous invite à boire le vin autrement.

  • Guernica, de Pablo Picasso, est resté quarante ans sous séquestre au musée d'Art moderne de New York.

    L'auteur nous fait partager dans cet ouvrage le choc émotionnel et les péripéties d'une longue quête : sa rencontre avec le peintre de génie à Vauvenargues, le témoignage de Jean-Louis Barrault qui vit peindre le grand tableau-mémoire, les vieux Flying Partners, ces anciens pilotes de guerre des deux camps, croisés à Pampelune au milieu de la violence aveugle de l'encierro.

    Le raid perpétré par les nazis de la Légion Condor sur la petite ville basque de Gernika, un jour de 1937, n'est-il pas la boîte de Pandore de laquelle sortira le terrorisme qui embrase le monde ?

    Aujourd'hui, ce massacre des innocents, parce qu'ils sont innocents, apparaît à l'auteur comme une mise en garde, une invitation à ne pas oublier Gernika, Hiroshima, Nagasaki, les Tours de Manhattan...

  • "Mieux vaut rire de tout que pleurer pour un rien." Ici, la logique ne semble pas exactement la même que sous les autres cieux ; elle est comme les quatre tiers du pastis de César : sujette à fantaisie. Un jour, près d'une mer fermée avant qu'elle s'assèche, un vieil archéologue découvrira ce qui avait été un coin de paradis et que ses habitants appelaient la Provence.

  • Charles Paolini écrivain-cinéaste est un fou d'océans. Avec ses nombreux films tournés pour la télévision, il nous a déjà fait traverser le miroir de la mer. Mais c'est dans la narration des plus belles histoires en Méditerranée qu'il poursuit l'aventure : ainsi dans « Merveilles et magie du Corail », il nous fait découvrir les civilisations qui ont succombé aux charmes du corail. Depuis les carabins charlatans qui subliment les qualités occultes de ce corail en poudre pour guérir les blessures : Jusqu'à Saint-Pétersbourg où Ivan le Terrible expose son corail parmi les têtes des ennemis Tatars décapités ; au coeur même de cette Méditerranée où les minuscules barques corallines sont la proie des pirates barbaresques ; en suivant au départ de Venise, le « Chemin des Merveilles » des grandes caravanes avec Marco Polo, les fanons de baleines, l'ambre des cachalots et le corail mythique. Depuis l'épopée Celte et les Indiens Pueblo, jusqu'aux musulmans chiites de rite ismaélien, les branches de corail vont participer à la cosmogonie de l'organisation du monde. C'est aussi le corail de tous les sacrifices et de tous les dangers, le corail de la peur, du froid et de la nuit, un corail de folie, des requins, de la mort. Ce corail qu'aujourd'hui les plongeurs vont ramasser aux portes des abysses avec des robots sous-marins mis au point par Comex. C'est vers cette quête du Graal et de la Toison d'Or que l'auteur nous entraîne avec fascination.

  • Les maîtres de phares

    Charles Paolini

    • Glenat
    • 23 Février 2005

    Les phares ont toujours fasciné. Dressés entre ciel et mer, affrontant les tempêtes, les phares, ces sentinelles de mer, ont un pouvoir évocateur à nul autre pareil. L'imaginaire qui les entoure est fait de coups de tabac, de nuits de veille, de cornes de brumes, de solitude et de vagues déchaînées. Ultimes bastions de pierre dans l'univers liquide, imperturbables pinceaux de lumière tournoyants, ils veillent sur les flots et rassurent le marin, pour qui le danger vient toujours de la terre.
    Mais les phares n'ont pas toujours été les veilleurs bienveillants que l'on connaît. Autrefois, il n'était pas rare que la lanterne du phare s'éteigne opportunément au passage d'un navire aux cales chargées de promesses... Et les paysans des îles n'hésitaient pas à se faire naufrageurs lorsque la disette menaçait...
    D'Alexandrie aux rivages de Marseille, d'Atlantique en Méditerranée, à travers vingt siècles d'histoire, Charles Paolini nous raconte douze histoires de phares qui nous transportent dans cet univers sauvage et solitaire, où le fantastique le dispute à l'héroïsme, où histoire et mythologie se mêlent avec bonheur.
    Ce livre vient nous replonger avec délices dans les grandes heures de cette épopée humaine formidable que fut l'aventure des phares.

  • Histoires ancestrales de pêcheurs de corail ou de coquillages rares, témoignages de photographes ou de chasseurs sous-marins téméraires, grandes heures de la plongée off shore, aventures de l'archéologie des épaves, mystères entourant les missions des nageurs de combats, exploits de la recherche scientifique, le monde sous-marin entretient toute une mythologie que les plongeurs amateurs se plaisent à évoquer entre eux pour se donner le frisson, et qu'ils aiment colporter auprès du commun des terriens afin de susciter respect et admiration. D'ailleurs, l'univers des profondeurs nous fascine tous. Comment ne pas être impressionné par les océanautes qui l'explorent, par la seule capacité de leurs poumons ou grâce aux technologies les plus sophistiquées ? Et s'il est parfois difficile de faire la part entre la légende et le vécu, c'est que le Grand Bleu recèle encore bien des inconnus. Pour restituer dans ce livre les aventures de plongée les plus édifiantes, Charles Paolini s'est inspiré des témoignages qu'il a recueillis sur toutes les mers de la planète alors qu'il était cinéaste plongeur. Écrivain et journaliste, il a aussi su puiser dans les récits souvent entendus au zinc des cafés de pêcheurs de son Île de Beauté, parmi les plongeurs des plates-formes off shore ou à l'Arsenal de Toulon. Il nous conte ainsi des histoires àla croisée de toutes les réalités extraordinaires du monde sous-marin dont aucune ressemblance avec des faits ayant existé ne serait fortuite.

empty