• La révolution numérique est au coeur des mutations que connaît aujourd'hui le travail. À tel point que certains y voient la cause principale de la précarisation de l'emploi et dénoncent l'« ubérisation » de l'économie, qui annoncerait la fin du salariat, voire de celle du travail lui-même.
    Cette lecture ne perçoit qu'une partie du problème. Elle ignore en effet une autre révolution silencieuse actuellement à l'oeuvre : la recherche par les individus de nouveaux rapports au travail. De plus en plus d'hommes et de femmes souhaitent gagner en autonomie, se singulariser, valoriser leur réputation, se réaliser dans ce qu'ils font. Le numérique leur fournit la possibilité de rapprocher leur travail et leurs passions, de mobiliser leurs ressources personnelles pour inventer des formes d'activités à travers lesquelles ils puissent se définir. En analysant les tentatives qui se font jour de travailler autrement, cet ouvrage montre comment se substitue à la longue tradition de l'autre travail, anciennement confiné dans l'espace domestique ou celui du voisinage, un travail ouvert, court-circuitant l'organisation des professions et associant l'économie collaborative marchande à l'économie du partage non marchande.
    Si ces utopies pratiques nécessitent de repenser le compromis social sur des bases renouvelées pour garantir à tous les mêmes droits, les voies d'émancipation qu'elles inspirent redéfinissent entièrement la question du travail : l'enjeu n'est plus désormais de s'en libérer, mais de le libérer.

  • - La production des amateurs a envahi Internet : cent millions de blogs ont été créés dans le monde ; cent millions de vidéos ont été postées sur le site de partage YouTube ; Wikipédia réunit un million d'articles ; un cinquième des internautes français possèdent un blog ; un quart ont signé une pétition en ligne. Ces quelques chiffres révèlent un phénomène essentiel de notre société : la montée en puissance des amateurs, ces passionnés qui ne sont ni des novices, ni des professionnels, mais de brillants touche-à-tout, créateurs à part entière. En ce début de XXIe siècle, l'Internet de masse tranche avec les techniques de communication qui se sont développées au cours du siècle précédent, par le simple fait que les amateurs y occupent une place essentielle. Ils bouleversent et transforment tous les domaines qu'ils investissent : l'écriture, la musique, le partage d'informations et d'expériences, l'organisation du savoir, la manière de créer. Leur production n'est plus marginale comme naguère les fanzines et les radios libres, mais elle se trouve au coeur du nouveau dispositif de communication. Grâce aux instruments fournis par l'informatique et le web participatif, les amateurs ont acquis des savoir-faire qui leur permettent non seulement de rivaliser avec les experts, mais de se réapproprier tous les aspects de la culture contemporaine. Un nouveau règne s'annonce, qui brouille toutes les frontières : celui du pro-am (professionnel-amateur), citoyen-acteur, artiste en puissance, expert sans rival.

    - Patrice Flichy est professeur de sociologie à l'université de Paris-Est. Spécialiste de l'innovation et des techniques d'information, il a publié L'Innovation technique (La Découverte, 1995) et L'Imaginaire d'Internet (La Découverte, 2001). Il dirige la revue Réseaux.

  • Pour Patrice Flichy, les nombreuses utopies ou idéologies qui ont accompagné la conception et la diffusion d'Internet ont joué un rôle décisif dans la mobilisation des internautes, sans qu'ils en soient toujours conscients. Il retrace la genèse de l'imaginaire technique des concepteurs et des diffuseurs des « autoroutes de l'information », d'Internet et de la réalité virtuelle.

  • Comment naît l'innovation technique ? N'est-elle qu'un génial Eurêka auquel on associe un processus de diffusion ? N'est-elle pas au contraire un processus complexe de confrontation, de négociation qui associe de nombreux acteurs techniques mais aussi les usagers ? Comment se réadapte un projet technique en fonction des multiples variations de l'environnement ? Telles sont quelques-unes des questions auxquelles entend répondre ce livre.
    Pour ce faire, l'auteur présente d'abord un panorama critique - clair et synthétique - des différentes théories de l'innovation proposées par les différentes sciences sociales (sociologie, histoire, économie, anthropologie). Il montre que traditionnellement, nombre d'entre elles ont reposé sur une coupure radicale entre la technique et la société. Patrice Flichy propose au contraire une nouvelle approche, unifiée, de l'action socio-technique des différents acteurs de l'innovation, notamment des concepteurs et des usagers.
    Il étudie la succession des événements techniques, l'irréversibilité des choix effectués mais également l'évolution des représentations, des utopies techniques et sociales. Ouvrage de réflexion, L'Innovation technique s'adresse autant aux spécialistes qui y trouveront de nouvelles perspectives d'études de cette question, qu'aux non-initiés - en particulier les étudiants en gestion - qui pourront ainsi accéder à une excellente synthèse critique des recherches en sciences sociales sur la technique.

  • PRESENTATION. P. Flichy, P. Zarifian - pp.9-19LES PLATEAUX TELEPHONIQUES DANS LES BANQUES ET LES ASSURANCES. Continuité et rupture dans la dynamique d'organisation C. Cossalter - pp.23-50L'IMPOSSIBLE EVALUATION DU TRAVAIL DES TELEOPERATEURS. Le cas de deux centres d'appel C. Jaeger - pp.51-90RAPPORTS A LA PRODUCTIVITE ET DEFINITIONS DU SERVICE RENDU. Le cas du service des renseignements téléphoniques I. Georges - pp.91-117L'EVOLUTION DES CENTRES D'APPEL TELEPHONIQUES DES AGENCES DE VOYAGE SUR L'INTERNET. Inscriptions sociotechniques de la coordination marchande C. Licoppe - pp.119-151DU STATUT D'AGENT DE RESERVATION A CELUI DE CONSEILLER CLIENT. Analyse d'une transition professionnelle dans deux centres d'appel C. Mounier - pp.153-177L'ECONOMIE DE L'INFORMATION EN CONTINU. A propos des conditions de production dans les chaînes d'information en général et à Euronews en particulier D. Marchetti, O. Baisnee - pp.181-214JE, NOUS, JEU. La constitution de collectifs de joueurs en réseau A. Largier - pp.215-247L'INTERNET MEDICAL ET LA CONSOMMATION D'INFORMATION PAR LES PATIENTS. H. Nabarette - pp.249-285NOTES DE LECTURE. - pp.287-299Résumés- pp.301-310

  • PRESENTATIONP. Flichy, F. Moatty - pp.7-12LE PEER TO PEER ET LA CRISE DE L'INDUSTRIE DU DISQUE. Une perspective historique M. Bourreau, B. Labarthe-piol - pp.17-54LE DEVENIR DES INNOVATIONS NON MARCHANDES SUR L'INTERNET. Une étude des modèles économiques des webradios J. Beuscart - pp.55-78QUTE DU PUBLIC ET TACTIQUES DE FIDELISATION. Une sociologie du travail et de l'usage artistique des NTIC J. Fourmentraux - pp.81-110L'INTERNET ET LE MARCHE DU TRAVAIL. Cadrage des interactions et pluralité des formats d'information K. Mellet - pp.113-142LES LICENCES INFORMATIQUES. Un instrument stratégique des éditeurs de logiciels L. Muselli - pp.143-174PRENDRE AU SERIEUX LA QUESTION DE LA DISPERSION AU TRAVAIL. Le cas d'une agence de création d'événements C. Datchary - pp.175-190NOTE DE LECTURE- pp.191-197Résumés- pp.213-220

  • LA CONFIGURATION DES PRATIQUES D'INFORMATION SELON LA LOGIQUE DES SITUATIONS. J. Figeac - pp.17-44LE JEU DES MÉDIATIONS AU SERVICE DE LA MISE EN TENSION DES UNIVERS VIRTUELS.V. Zabban - pp.45-78QUAND L'ORGANISATION DÉPASSE L'INFORMATIQUEL. Parente - pp.81-114USAGES DES TIC, CONDITIONS DE TRAVAIL ET SATISFACTION DES SALARIÉSN. Colombier, L. Martin, T. Pénard - pp.115-146LES INNOVATIONS RADICALES SONT-ELLES CONÇUES PAR LES UTILISATEURS ? Le cas d'un éditeur de logicielF. Scheid - pp.149-170L'INFORMATION ET LES ÉTAPES DE LA CONNAISSANCE JOURNALISTIQUE FACE À LA CRITIQUEM. Barthélémy - pp.177-228TRANSFORMATIONS DES CONTENUS ET DU MODÈLE JOURNALISTIQUE. La dépêche d'agenceC. Laville - pp.229-262

  • Pour ce centième numéro, réseaux a demandé à différents chercheurs d'aborder les nombreuses questions que pose aujourd'hui l'évolution des technologies de la communication et de l'information.

    Si les auteurs proposent ici des éléments de réponse, ils savent néanmoins que leurs connaissances, leurs concepts, sont confrontés à des mutations considérables de la société, au point que ceux-ci doivent sans cesse être révisés et qu'il faut aller jusqu'à imaginer d'autres démarches.
    Au coeur de ces bouleversements, réseaux aura donc cherché à établir dans ce numéro anniversaire un diagnostic aussi précis que possible de l'état des savoirs et de la réflexion dans les disciplines qui concourent aujourd'hui à l'étude de la communication.

  • Cet ouvrage est axé sur Internet à l'intérieur de l'entreprise. Le lecteur y trouvera une série de monographies sur les usages d'Internet dans différents services de grandes entreprises, ainsi qu'une première synthèse de ces études de cas. Les résultats d'une enquête sur la diffusion d'Internet dans les PME constitue un autre élément important de ce livre.

empty