À propos

L'Union européenne engendre-t-elle un déni de démocratie ? En prônant le retour à l'Europe des nations, les adversaires de la technocratie bruxelloise dénoncent la confiscation du pouvoir populaire. Leur argumentaire est rôdé : dans le huis-clos des réunions entre dirigeants, dans l'opacité feutrée de cénacles qui semblent n'avoir de comptes à rendre à personne sinon aux lobbies et aux thinks tanks, la légitimité démocratique s'exténue.
Ce livre montre pourtant que le souverainisme, qui confine la politique à l'État-nation, est une illusion philosophique et une erreur pratique. Les principes de la démocratie moderne (peuple, citoyenneté, volonté générale) ne sont pas niés par le projet européen, ils peuvent y trouver l'occasion d'un approfondissement. Pour le combattre l'impasse souverainiste, l'Union européenne doit faire de la solidarité son nouveau telos et mettre en oeuvre un fédéralisme social, fiscal et environnemental. Ancré dans la théorie de la république fédérative issue de Montesquieu et des Fédéralistes américains, son régime pourra alors conjuguer fédération démocratique et souveraineté du peuple.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Philosophie politique > Epoque contemporaine


  • Auteur(s)

    Céline Spector

  • Éditeur

    SEUIL

  • Distributeur

    MDS

  • Date de parution

    07/10/2021

  • Collection

    L'ordre Philosophique

  • EAN

    9782021448146

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    480 Pages

  • Longueur

    20.7 cm

  • Largeur

    14.1 cm

  • Épaisseur

    2.8 cm

  • Poids

    470 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Céline Spector

Professeure à l'université Paris-Sorbonne, Céline Spector est membre de l'Institut universitaire de France. Ses travaux sont consacrés à la philosophie politique moderne et contemporaine.

empty