À propos

L'identité de la gauche, son avenir ou sa fin annoncée font l'objet de pronostics politiques et médiatiques. Ce livre clair et documenté offre une indispensable réflexion sur le sujet.
C'est d'abord en historien qu'André Burguière analyse les fondements de la gauche, mais aussi en intellectuel engagé dans la cité. Son objectif n'est pas d'en départager les différentes tendances, mais de dégager leur socle commun. Il montre que le partage idéologique, hérité directement de la Révolution française et indirectement d'une longue histoire de la démocratie, continue à structurer nos représentations politiques. Mais il constate combien la « passion noble » de l'égalité a cédé du terrain.
Sur le long cours, l'évolution du système représentatif, le pouvoir des élus et leur professionnalisation ont disqualifié la parole des citoyens. Étatisme, constitution monarchique, faiblesse du syndicalisme, les maux, nombreux, se sont accumulés. Sans compter, récemment, la façon dont le gouvernement socialiste a cédé aux pressions du libéralisme économique et des politiques sécuritaires.
Inquiet, mais non résigné, André Burguière jalonne ses analyses de propositions. Rendre la société plus juste, plus protectrice et plus démocratique, tel est, rappelle-t-il, le véritable projet de la gauche. À lire d'urgence !


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Vie politique française > Partis politiques


  • Auteur(s)

    André Burguière

  • Éditeur

    STOCK

  • Distributeur

    HACHETTE

  • Date de parution

    22/03/2017

  • Collection

    Un Ordre D'idees

  • EAN

    9782234083080

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    320 Pages

  • Longueur

    21.4 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    2.8 cm

  • Poids

    392 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

André Burguière

Spécialiste de l'histoire de la famille, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS), André Burguière est membre de la rédaction des Annales. Il est notamment l'auteur d'une Histoire de France en plusieurs volumes au Seuil (avec Jacques Revel) et de La Famille en Occident du XVIe au XVIIIe siècle, avec François Lebrun, (Complexe, 2005).

empty