Les servitudes du bien-être au travail ; impacts sur la santé
Les servitudes du bien-être au travail ; impacts sur la santé

Les servitudes du bien-être au travail ; impacts sur la santé

,

À propos

Les injonctions à être heureux au travail qui caractérisent le nouveau management engendrent paradoxalement une fragilisation physique et psychique des travailleurs, qui ne parviennent pas à cet objectif illusoire. Des spécialistes analysent les transformations du monde du travail et leurs effets sur la santé.

Alors que le bonheur de travailler - ou cette nécessité d'être impérativement heureux au travail - n'a jamais été autant proclamé, c'est le mal-être et la souffrance qui s'accroissent statistiquement dans la réalité des entreprises, mais aussi des services publics. Probablement parce que le bonheur prescrit n'est qu'une coquille vide masquant un délitement des conditions de travail et surtout de la définition même du travail.
La perte de sens de son travail, l'invisibilité progressive de ce qui constitue le coeur de son métier reviennent comme des arguments forts dans quasiment toutes les études en sciences sociales sur les liens entre santé et travail.

Sommaire

Introduction - Sophie Le Garrec.

I- L'EFFACEMENT DU TRAVAIL ET DES CORPS AU TRAVAIL.
Le bonheur au travail : une nouvelle obligation ? Viviane Gonik (université de Lausanne).
Les formes contemporaines de gouvernance du soi travaillant : vers des techniques spirituo-professionnelles, Karen Lisa Goldschmidt Salamon.
L'individualisation du travail au coeur de la « psychologisation », Dominique Lhuilier (cnam, Paris).
Esclaves ou athlètes de la vitesse ? Marie Pezé (Paris).
L'éviction des émotions au travail nuit gravement à la santé, Aurélie Jeantet (université Paris 3).

II- LES TRANSFORMATIONS DU MANAGEMENT ET L'EMPRISE DE LA GESTION.
Souffrance au travail et inventivité managériale, Danièle Linhart (Paris).
De la nature du talent au savoir-bien-être, Sophie Le Garrec.
Effets de la financiarisation des entreprises et des services publics sur le travail et les risques psychosociaux, Marc Loriol (université Paris 1).
La qualité de vie au travail au risque de sa transformation en process, Pascal Ughetto (université Paris Est).
Le deuxième corps, le deuxième rôle, la deuxième santé : le choix forcé entre égalité et santé des femmes au travail, Karen Messing (université de Québec à Montréal).

III- POUR UN RENOUVEAU DES APPROCHES EN SANTÉ AU TRAVAIL.
L'entreprise éclatée contre la santé au travail, Louise-Marie Barnier (université d'Aix-Marseille).
De la santé comme externalité à la santé comme ressource du travail : vers un nouveau référentiel économique de la performance, Sandro de Gasparo (université Paris1).
Travail, santé mentale et conflit, Yves Clot (cnam, Paris).
Bibliographie.
Présentation des contributeur.e.s

Rayons : Sciences humaines & sociales > Psychologie / Psychanalyse > Psychologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la psychologie

  • EAN

    9782749268729

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    296 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    352 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty