La démocratie confinée ; l'éthique quoiqu'il en coûte
La démocratie confinée ; l'éthique quoiqu'il en coûte

La démocratie confinée ; l'éthique quoiqu'il en coûte

À propos

De sa position d'observateur engagé au plus près du terrain, Emmanuel Hirsch analyse les temps forts de cette année de pandémie où la démocratie a été confinée.

Dès l'annonce des premiers signes évocateurs de la pandémie, Emmanuel Hirsch s'est engagé avec l'équipe de l'Espace éthique de la région Île-de-France dans un travail d'observation et de suivi des enjeux sociétaux de la crise sanitaire. Bénéficiant de son expertise dans les « années sida » puis d'une implication dans les travaux préparatoires à la pandémie grippale entre 2006 et 2009, il s'est imposé comme une référence pour apporter les éclairages éthiques indispensables. Ses interventions régulières dans de nombreux médias se sont prolongées par un travail d'approfondissement à travers ses écrits au fil des circonstances.

Sommaire

Introduction.
Une éthique pour temps de confinements.
1. Premières réponses adaptées mais réflexion nécessaire (3 février 2020).
Expliquer et justifier la hiérarchisation de choix ;
Assumer en démocrates l'état de mobilisation.
2. La mort du docteur Li Wenliang à l'hôpital central de Wuhan : un symbole, une alerte (8 février 2020).
La figure humaine de l'épidémie.
3. Comment notre société se prépare à un risque sanitaire ? (28 février 2020).
La sécurité sanitaire n'est pas uniquement une affaire d'experts ;
Un consensus basé sur des valeurs éthiques partagées est indispensable ;
Contribuer à une sensibilisation mesurée et pertinente de la société.
4. Préfigurer les conséquences de la pandémie sur la vie publique (11 mars 2020).
Cohésion nationale et rapport de confiance ;
Crise des légitimités en démocratie.
5. Des choix éthiques redoutables attendent les équipes médicales (17 mars 2020).
Les arbitrages relèvent de la responsabilité politique ;
Quels critères de priorisation en réanimation ?
6. Quelle considération pour ceux que l'on ne peut pas sauver ? (31 mars 2020).
Violence en fin de vie éprouvée comme une souffrance dont on ne se remet pas ;
Sédations terminales ;
Les rites de la séparation et de l'adieu doivent être réinstaurés.
7. Les ehpad au coeur de nos engagements (5 avril 2020).
S'opposer à des mesures discriminatoires ;
Témoigner de notre humanité à ceux qu'ils n'abandonnent pas.
8. Une concertation démocratique désormais nécessaire (11 avril 2020).
Associer les citoyens aux délibérations ;
Enjeux de crédibilité.
9. La protestation morale influencera-t-elle les choix politiques ? (20 avril 2020).
La confrontation d'idées est la force d'une démocratie ;
Ce à quoi engagent nos choix moraux ;
S'armer moralement.
10. Préparer l'après-confinement (22 avril 2020).
Une société civile partenaire des décisions ;
Penser ensemble et accompagner les décisions politiques.
11. C'est en démocrates qu'il nous faut vivre avec la Covid-19 (27 avril 2020).
L'épreuve du saut dans le vide ;
Une mobilisation éthique.
12. Significations d'un 1er Mai en temps de pandémie (1er mai 2020).
Intelligence et audace de l'action ; Ils ont fait le choix de la démocratie.
13. Rien ne justifie de mettre entre parenthèses la démocratie (11 mai 2020).
Le confinement, « un explosif détonant » ;
L'urgence sanitaire n'est en rien incompatible avec l'urgence démocratique.
14. Devoir d'inventaire, devoir de démocratie (17 mai 2020).
Un sursaut de notre société dont nous sommes comptables ;
Le confinement politique est peu compatible avec la gouvernance d'une crise.
15. Doit-on se résoudre à une dérogation au secret médical ? (3 mai 2020).
Qu'en sera-t-il de l'acceptabilité sociale de mesures discrétionnaires ?
À quelles conditions consentir à une dérogation ?
La perspective du 11 mai nous inquiète plus qu'elle nous rassure.
16. Comment annoncer un cancer dans un abribus ? (17 juin 2020).
Évoluer en situation de tempête et décider dans le brouillard ;
Cette fois les malades ont encore davantage joué collectif et solidarité.
17. La mort de George Floyd, symbole d'un changement d'époque (12 juin 2020).
Toute vie compte ;
Porter les promesses de l'après.
18. Le rebond de la pandémie est le signe d'un échec politique (28 juin 2020).
Surmonter l'inconséquence, l'ignorance et l'inertie ;
Ils décident en notre nom, pour nous et sans nous.
19. Ces derniers mois, la démocratie sanitaire a été bafouée (19 juillet 2020).
Qu'avons-nous tiré de ces mois de pandémie ?
Se risquer à une autre intelligence de la démocratie ;
Armer notre démocratie pour affronter de nouveaux défis.
20. Le refus du port du masque, une défaite politique (7 août 2020).
Analyser les causes de démobilisation d'une partie de notre société ;
Il serait naïf de considérer que nous disposons d'un plan B ;
La « bataille du masque », une défiance à l'égard des choix politiques.
21. Après l'échec politique du post-confinement (25 août 2020).
Invoquer l'impréparation n'est plus recevable ;
Temps des soupçons et crise des légitimités ;
Incapacité des responsables politiques à saisir l'esprit du temps ;
A-t-on pour seul choix d'éviter le pire ?
22. Le rebond est déjà là... Son inquiétante signification politique (9 septembre 2020) Un Conseil de défense et de sécurité nationale pour décider de choix sociétaux ;
La confiance doit être reconquise.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société > Thèmes et questions de société autre

  • EAN

    9782749270395

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    344 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    2.1 cm

  • Poids

    286 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Emmanuel Hirsch

Emmanuel Hirsch est directeur de l'Espace de réflexion éthique de la région Île-de-France et de l'Espace de réflexion éthique sur les maladies
neurologiques dégénératives, professeur d'éthique médicale, faculté de médecine de l'université Paris-Sud (dont il dirige le département de recherche en
éthique).
Il est également directeur de la collection « érès poche - Société (Espace éthique) », aux éditions érès. L'Espace éthique/AP-HP est considéré en France comme l'un des centres universitaires d'éthique
biomédicale les plus réputés (il fait partie des 5 centres collaborateurs pour la bioéthique de
l'Organisation mondiale de la santé).

empty