Les mêmes yeux que Lost Les mêmes yeux que Lost
Les mêmes yeux que Lost
Les mêmes yeux que Lost

Les mêmes yeux que Lost

À propos

Après avoir travaillé sur Twin Peaks, l'auteur, dans ce nouvel essai, s'emploie à démontrer que Lost, à mi-chemin du projet tout public et de la narration complexe, dépasse le clivage historiquement connu du grand récit mythique et de la fiction d'avant-garde, et ouvre de plain-pied l'art du XXIe siècle. Pour ce faire, il convoque des penseurs aussi différents que Raymond Abellio, Henry Corbin, René Guénon, et des poètes tels Artaud, Daumal, Gilbert-Lecomte, Nerval.
Thiellement démontre comment la série Lost est une machine de guerre anti-occidentale, dans le sens où elle représente, pour l'Occident, une tentative de faire un saut hors de son projet « progressiste », « impérialiste » et destructeur, pour se réorienter vers la source de la connaissance, à l'instar des récits initiatiques.
Incarnant la fin de la séparation entre le spectateur et le spectacle, Lost nous dit que nous pouvons désormais vivre notre existence non plus comme une catastrophe mais comme un combat collectif pour la réalisation du poème archaïque qui nous fut autrefois confié.

Rayons : Arts et spectacles > Arts de l'image > Cinéma

  • EAN

    9782756102849

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    130 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    0.8 cm

  • Poids

    140 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Pacôme Thiellement

Né en 1975, Pacôme Thiellement a écrit des livres d'inspiration théophanique, herméneutique et burlesque sur les Beatles, Frank Zappa, la bande dessinée, Gérard de Nerval et dernièrement David Lynch (La Main gauche de David Lynch, P.U.F., 2010) et la série TV Lost (Les Mêmes yeux que Lost, Léo Scheer, 2011). Il co-réalise des films d'orientation et de conditionnement avec Thomas Bertay (Le Dispositif, prix AVIFF 2011 à Cannes), collabore à Rock & Folk et Chronic'art et participe de façon nerveusement ostentatoire à l'émission Mauvais Genres sur France Culture.

empty