Déchristianisation de la littérature
Déchristianisation de la littérature

Déchristianisation de la littérature

À propos

En 2006, Richard Millet publiait chez Gallimard Désenchantement de la littérature : il s'interrogeait sur la difficulté d'être un écrivain exigeant dans un monde qui refuse de plus en plus la littérature.
Il a poursuivi sa réflexion en s'intéressant plus particulièrement au roman, dans L'Enfer du roman (Gallimard, 2010), réflexion sur ce qu'il appelle la post-littérature : une littérature réduite au seul genre romanesque, sans style, avec des sujets stéréotypés, dont les clones existent dans tous les pays, et en toutes langues, avec le roman américain comme horizon fantasmatique.
Dans Déchristianisation de la littérature, il fait le constat suivant : la post-littérature est un des signes de la fin de notre ère. L'histoire du roman est, en gros, une histoire judéo-chrétienne - il n'existe pas de grand roman grec ou latin, mais plutôt des fables, satires, dialogues philosophiques :
La littérature telle qu'on l'entend, au sens moderne, est née avec les Évangiles et les prophètes.
Dans ce livre fait de fragments, parfois autobiographiques, non idéologiques, mais polémiques, émouvants, ironiques, méditatifs, comme souvent chez lui (L'Amour mendiant, Le Sentiment de la langue, Solitude du témoin...), Richard Millet essaie d'imaginer l'après : y a-t-il quelque chose après la littérature au sens où nous l'entendons ? Face à cette angoisse, il cherche des raisons de ne pas désespérer complètement, parce qu'il reste des gens capables de lire et d'écrire, même si tout ceci est fortement menacé par l'hyper-capitalisme, la catastrophe écologique, l'abandon des langues grecque et latine, la responsabilité de l'écrivain remplacée par le carriérisme littéraire.

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782756111735

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    240 Pages

  • Longueur

    18.9 cm

  • Largeur

    13.8 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    266 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Richard Millet

Richard Millet est né à Viam, en Corrèze, en 1953. Il vit de sept à quatorze ans au Liban, sa deuxième culture, puis rentre à Paris. Son écriture rend hommage à sa terre natale et à son pays d'adoption. En 1977, il rencontre Louis-René des Forêts, l'auteur du 'Bavard'. Celui-ci lui enseigne qu'écrire est une véritable épreuve physique. Son vingt-cinquième roman, 'Ma vie parmi les ombres', se déroule en Corrèze. Il signe des nouvelles comme 'Sept passions singulières' et des essais dont 'Harcèlement littéraire'. Richard Millet aurait souhaité être pianiste, une passion pour le clavier qu'il assouvit en amateur.
/>

empty